Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 13:24

Electricité Pro Solar et le WWF veulent taxer le courant sale

Le WWF et Pro Solar lancent une pétition en faveur d'une taxe de 10 centimes par kWh sur l'électricité issue d'énergies non renouvelables. But: ménager l'environnement sans faire pression sur l'économie.

Les deux organisations aimeraient que le courant issu du nucléaire ou des énergies fossiles coûte 10 centimes de plus le kilowattheure.

Les deux organisations aimeraient que le courant issu du nucléaire ou des énergies fossiles coûte 10 centimes de plus le kilowattheure. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Aujourd'hui, plus de la moitié de l'électricité consommée en Suisse est issue du charbon, du nucléaire ou de centrales à gaz. Un constat qui fait monter au front le WWF et Pro Solar, qui lancent ce lundi 16 juin une pétition auprès du Conseil fédéral et du Parlement pour introduire une taxe sur le courant sale. Celle-ci doit dépendre des coûts payés par la collectivité pour financer la production d'électricité non respectueuse de l'environnement.

Leur argument? Les citoyens paient aujourd'hui deux fois; la première pour soutenir les énergies renouvelables, la seconde pour financer les coûts engendrés par la production de courant à partir de gaz, de charbon ou d'uranium. Du coup, «le marché de l'électricité va mal, souffre d'onéreuses distorsions et représente une charge bien trop lourde pour l'environnement», écrivent les deux organisations dans un communiqué commun.

«Avec une taxe sur le courant sale, nous introduisons le principe du pollueur/payeur sur le marché de l'électricité», souligne Thomas Vellacott, directeur général du WWF Suisse. Du côté de Pro Solar, on estime que les Suisses veulent du courant propre. «Ils ne veulent pas simplement remplacer le courant d'origine nucléaire suisse par du courant sale étranger», estime le conseiller national Roger Nordmann (PS/VD), président de l'association en faveur de l'énergie solaire en Suisse.

10 centimes par kilowatteure de courant sale

Mais combien cela coûterait-il aux Suisses d'avoir de l'électricité propre dans leur ménage? Selon une étude mandatée par les deux organisations, la taxe exigée pourrait se monter à 10 centimes par kilowattheure de courant issu d'énergie fossile ou nucléaire. Les citoyens qui continuerait à utiliser du courant sale paieraient ainsi environ 25 francs de plus par moi.

La somme engrangée par la taxe permettrait du coup d'engranger de 1,1 à 1,8 milliard de francs. Elle pourrait servir par exemple à faire baisser des redevances comme la promotion des énergies renouvelables, ce qui aiderait les ménages faisant recours à de l'électricité propre de faire baisser leur facture.

Le courant sale a des coûts cachés très importants, selon le WWF

Le solaire et l'hydraulique à développer

Mais est-il possible en Suisse de diminuer notre dépendance aux énergies fossiles ou nucléaire? Pour Pro Solar, la réponse est clairement oui. En effet, notre pays dispose d'une production hydroélectrique qui couvre 60% de nos besoins. La moitié des barrages est équipé de dispositif pour stocker l'énergie, ce qui permet de compenser les irrégularités de la production renouvelable.

Enfin, la Suisse bénéficie d'un excellent ensoleillement, ce qui nous permettrait de remplacer facilement plus de la moitié du nucléaire par du photovoltaïque.

(nxp)

(Créé: 16.06.2014, 10h30)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.