Vendredi 2 décembre 2016 | Dernière mise à jour 23:36

Suisse Rafales à plus de 200 km/h dans les Alpes

Une tempête de foehn s'est abattue mercredi sur la chaîne de montagnes.

Image: ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le service alémanique de météorologie MeteoGroup a mesuré mercredi des rafales dépassant les 200 km/h. La plus haute valeur, de 213 km/h, a été enregistrée au Lauberhorn dans l'Oberland bernois, à plus de 2300 mètres.

La vitesse de ces vents est toutefois loin de constituer un record en Suisse. La plus haute valeur jamais mesurée l'avait été en février 1990 au Grand-St-Bernard, avec 268 km/h.

En Valais, à Evionnaz, des pointes à 76 km/h ont également été relevées mercredi, selon le communiqué de MeteoGroup. Les rafales ont atteint 100 km/h dans plusieurs endroits du canton de Berne. (ats/nxp)

(Créé: 16.03.2016, 18h23)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.