ACCUEIL 31.10.2014 Mis à jour à 09h58

Sans libre-circulation, pas d'Erasmus

Clause guillotine

Un diplomate européen estime que renégocier les accords de libre-circulation est exclu. Et que leur suspension inclut que l'UE coupe à son tour la route des étudiants suisses. L'agenda européen démarre.

Mis à jour le 10.02.2014 92 Commentaires
La clause guillotine inclut la remise en question de tous les accords qui nous lient à l'Union européenne.

La clause guillotine inclut la remise en question de tous les accords qui nous lient à l'Union européenne.
Image: Keystone

Galerie photo

Les votations du 9 février en images

Les votations du 9 février en images
Les Suisses acceptent de justesse l'initiative UDC «Contre l'immigration de masse», disent oui aussi au fonds ferroviaire, mais balaient l'initiative contre le remboursement de l'avortement. Images.

Interactif

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Un haut diplomate européen a exprimé lundi de façon très catégorique la position de l'Union européenne après le vote sur l'immigration en Suisse. Selon lui, «une renégociation de la libre-circulation des personnes est exclue pour l'UE». L'introduction de quotas est tout aussi inacceptable.

Par ailleurs, le diplomate signale que si la Suisse devait suspendre l'extension de la libre-circulation à la Croatie, l'UE en ferait de même avec les négociations sur la participation suisse aux programmes de recherche «Horizon 2020» et de formation «Erasmus».

Erasmus et libre-circulation liés

«Il y a un lien entre ces accords et la libre-circulation, estime ce haut diplomate. Les deux programmes doivent favoriser l'échange d'étudiants, d'apprentis, d'élèves et d'enseignants.

Côté suisse, le Secrétaire d'Etat à la formation et à la recherche Mauro Dell'Ambrogio s'est justement rendu lundi à Luxembourg. Il doit notamment prendre part à des négociations sur «Horizon 2020» et «Erasmus ». La tâche s'annonce plus difficile après la votation de dimanche.

Sa visite était liée à l'Agence spatiale européenne. Cette dernière élabore sur mandat de l'Union européenne (UE) le programme de navigation par satellite Galileo, auquel la Suisse participe.

Pas d'influence sur le dossier fiscal

Dans un autre domaine, un round de négociations sur la fiscalité de l'épargne est prévu en fin de semaine à Bruxelles. Le Secrétariat d'Etat aux questions financières internationales (SFI) part de l'idée que l'acceptation de l'initiative de l'UDC n'aura pas d'influence sur les discussions.

Les deux parties ont intérêt à régler le dossier, qui n'est pas en lien avec la libre-circulation des personnes, a indiqué lundi Mario Tuor porte-parole du SFI.

Enfin, le Comité des représentants permanents des 28 membres de l'UE devrait aborder jeudi le mandat de l'UE concernant les négociations avec la Suisse sur la poursuite de la voie bilatérale et les questions institutionnelles.

Créé: 10.02.2014, 17h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

92 Commentaires

Isabelle Meyer

10.02.2014, 18:15 Heures
Signaler un abus 188 Recommandation 43

Un haut diplomate européen a exprimé....A-t-il un nom ce sombre diplomate ? Finalement ce n'est l'avis que d'un seul bonhomme. Attendons de voir ce qu'en pensent les autres et arrêtons donc de trembler de peur ! Répondre


margareth eigenmann

10.02.2014, 18:20 Heures
Signaler un abus 182 Recommandation 58

Ce n'est pas le seul programme d'échanges d'étudiants qui existent. On peut le faire avec les usa, le canada, l'australie et autre. Il existe plus de 5 programmes internationaux d'échange. Sur les 4 étudiants que je connais ils ont tous utilisé des autres programmes, donc les menaces sont faciles mais pas très utiles. De plus en faisant cela ils bloquent également l'inverse. Répondre



Sondage

Si vous pouviez devenir propriétaire de votre logement,vous choisiriez...






Sondage

Est-on assez sévère avec les bénéficiaires de l'aide sociale?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!