Vendredi 26 août 2016 | Dernière mise à jour 05:11

Votations Son cri anti-macho affole Facebook

Une Valaisanne de 19 ans a fait un buzz phénoménal, ce week-end, en attaquant le nouveau slogan de l’UDC.

Camille, une ado comme les autres, mais un buzz hors du commun sur fond de votations.

Camille, une ado comme les autres, mais un buzz hors du commun sur fond de votations. Image: Christian BONZON

Facebook est-il le lieu pour un débat politique?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Avec 130 000 vues et près de 2000 partages de sa vidéo, c’est peu dire que Camille Carron a été la star romande du week-end sur Facebook. L’origine de ce succès? Un «coup de gueule» humoristique contre le nouveau slogan de l’UDC prétendant «protéger nos femmes et nos filles», posté vendredi sur le réseau social. «J’ai reçu leur dépliant dans la boîte aux lettres de la maison à midi. Quinze minutes après, je faisais ma vidéo. C’était une sorte d’exutoire», explique la future étudiante en lettres.

D’une durée de quelque 90 secondes, les images la montrent, dans sa chambre de la villa familiale, à Fully (VS), rappeler à grand renfort de sarcasmes que le droit de vote est accordé aux dames depuis belle lurette et que la communication du parti néglige une bonne partie de la population en ne s’adressant qu’aux mâles.

«J’ai vraiment réagi en tant que femme. Je ne voulais pas aborder le débat du renvoi des étrangers criminels sur le fond, mais simplement rire du côté moyenâgeux de leur discours.» Mission accomplie puisque, samedi, sa vidéo a commencé à exploser tous les compteurs, au point de s’afficher sur une flopée de profils Facebook de personnes totalement inconnues de la jeune étudiante. «Je n’ai rien vu venir. Il y a surtout eu des retours positifs, mais aussi quelques messages très méchants.» Des attaques sur le physique, notamment, parfois formulées par des femmes: «C’est le seul truc qui m’a un peu choquée, vu que je faisais cette vidéo par féminisme.»

«Ni Femen ni communiste»

Même si elle ne fait pas mystère de ses intentions de vote le 28 février, Camille Carron se défend d’être anti-UDC absolue. «Je ne suis ni Femen ni communiste. Il y a sans doute de bonnes idées chez tout le monde. C’est surtout le slogan et le style de l’UDC que je voulais dénoncer.» Malgré le succès phénoménal de sa vidéo, elle ajoute ne surtout pas envisager de carrière politique, n’ayant pas d’attrait pour le pouvoir.

Et cette nouvelle notoriété, pas trop dure à assumer? Assise sur son lit, près de ses vinyles, Camille Carron préfère en rigoler. «Samedi soir, des amis ont commencé à me dire de ne pas faire ma star, des trucs comme ça, mais c’était rigolo. Après, si ma vidéo a pu faire changer d’avis certaines personnes, tant mieux.»

Coprésident de l’UDC Valais et Fullierain tout comme Camille, Jérôme Desmeules ne fera pas partie de ceux-ci. S’il se réjouit que des «adolescentes» expriment leur avis sur des sujets politiques, il déplore que Camille montre encore trop peu d’empathie pour les victimes des criminels. «Cela viendra avec la maturité», assène-t-il.

De là à dire que le paternalisme ne se trouve pas que sur les affiches du côté de certains UDC…

Coucou l'UDC ça va? Je vous fais juste une petite vidéo pour vous dire qu'en tant que femme je me sens outrée et dévalorisée par votre slogan "Pour mieux protéger nos femmes et nos filles" votez oui. (c'est donc la votation sur le renvoi des criminels).Voilà je trouve ça pitoyable de s'appuyer sur la soi-disante "faiblesse des femmes" pour vous faire des voies.Bisous Camille ????

Posté par Camille Carron sur vendredi 19 février 2016
(Le Matin)

(Créé: 22.02.2016, 06h39)

Sondage

Devoir passer devant un psy pour les tireurs et les chasseurs, est-ce nécessaire?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.