Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 08:22

Technologie Stockage d'énergie: projet novateur présenté à l'EPFL

Un système prometteur de gestion et stockage d'énergie au moyen d'air comprimé a été présenté lundi à l'EPFL.

Le projet de gestion et stockage d'énergie au moyen d'air comprimé devrait être commercialisé d'ici 2017.

Le projet de gestion et stockage d'énergie au moyen d'air comprimé devrait être commercialisé d'ici 2017.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Soutenu par le canton de Vaud à hauteur de 1,66 million, le projet de gestion et stockage d'énergie au moyen d'air comprimé qui est en phase pilote s'appuie sur la technologie du piston hydraulique. Il devrait être commercialisé d'ici 2017.

Le système HyPES permet de fournir à la demande de l'énergie produite par une source renouvelable, comme le solaire photovoltaïque ou l'éolien. Il est développé depuis 2002 à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) au Laboratoire d'énergétique industrielle (LEI), a déclaré son directeur Alfred Rufer.

Innovation majeure, le piston mécanique qui génère des pertes thermiques importantes et dont le rendement est faible est remplacé par un piston hydraulique.

Pompée dans un cylindre, l'eau comprime l'air dans l'espace restant, ce qui confère au système un rendement optimal, avec peu de pertes thermiques, a expliqué son concepteur, le professeur Sylvain Lemofouet, aujourd'hui directeur de la start-up Enairys Powertech qui commercialise le projet.

Ecologique et durable

L'air à haute pression est ainsi stocké dans des bouteilles. Il peut être conservé sans perte jusqu'au moment où il sera nécessaire de générer à nouveau de l'électricité, par détente dans ce même cylindre, a poursuivi Sylvain Lemofouet.

Il s'agit d'une solution écologique qui utilise de l'air et de l'eau. Elle est durable, car elle permet la récupération et la réutilisation d'énergie. Enfin, elle permettra des économies substantielles comparée aux systèmes électrochimiques,a -t-il noté. Outre deux laboratoires de l'EPFL et Enairys Powertech, d'autres partenaires sont impliqués dans le projet, comme la HEIG-VD et les Services industriels de Lausanne.

Phase pilote

Le brevet a d'ores et déjà été attribué et le système est prêt pour l'industrialisation et la commercialisation. Un protoype d'une puissance de 25 kW sera installé à la centrale photovoltaïque de Mont-Soleil (BE), puis les SIL en testeront un deuxième au printemps 2015.

A l'avenir, des installations à 250, puis 2500 kW adaptées au stockage des énergies renouvelables verront le jour, a ajouté Sylvain Lemofouet. Au niveau mondial, le marché est estimé à 19 milliards de dollars rien que pour le photovoltaïque.

Le système vise aussi l'alimentation de secours (hôpitaux), très importante pour les marchés émergents, ainsi que des applications industrielles, où il remplacera le piston mécanique.

Programme 100 millions

Ce projet est «infiniment prometteur». Il constitue une solution ingénieuse, en parfaite cohérence avec les objectifs du canton de sortie du nucléaire, a déclaré la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro.

Pendant la législature 2012-2017, le canton encourage l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables via son programme «100 millions», a rappelé la cheffe du département du territoire et de l'environnement. Douze millions sont prévus pour les hautes écoles, dont 7, 3 millions pour l'EPFL.

A travers cette dernière, le projet HypES recevra 1,656 million, de manière échelonnée jusqu'en 2017, a ajouté Mme de Quattro. «Nous avons déjà levé 1,34 million auprès d'investisseurs privés, mais somme toujours en recherche de fonds», a précisé Sylvain Lemofouet.

Autres bénéficiaires

Ce projet n'est pas le seul à recevoir le soutien du canton: les pompes à chaleur à haute efficacité ou encore l'utilisation de biomasse en bénéficient également, a ajouté Mme de Quattro.

Quelque cinq autres millions ont également été alloués à la HEIG-VD et l«UNIL notamment pour la production de pellets torréfiés et l'intégration de capteurs solaires aux bâtiments. Les aspects sociaux et d'acceptabilité des changements liés au tournant énergétique en bénéficient également. (ats/nxp)

(Créé: 12.05.2014, 16h01)

Sondage

Faut-il continuer à explorer l'univers?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.