ACCUEIL 22.11.2014 Mis à jour à 15h06

«Stop à une politique d’asile qui méprise les droits humains»

Asile

Près de 5000 personnes ont manifesté à Berne pour protester contre le durcissement du droit d’asile. Quelque 130 sans-papier, qui effectuent une marche à travers l'Europe, se sont joints à la manifestation.

Mis à jour le 23.06.2012 157 Commentaires
Les manifestants à Berne protestaient contre le durcissement du droit d’asile.

Les manifestants à Berne protestaient contre le durcissement du droit d’asile.
Image: Keystone

Galerie Photos

Manifestation à Berne contre le durcissement du droit d'asile

Manifestation à Berne contre le durcissement du droit d'asile
Des milliers de personnes se sont rassemblés samedi 23 juin à Berne pour protester contre le durcissement du droit d’asile.

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Près de 5000 personnes ont manifesté samedi à Berne contre le durcissement du droit d’asile. Elles ont dénoncé une «politique migratoire sans humanité». Quelque 130 sans-papier, qui effectuent actuellement une marche à travers l’Europe, étaient de la partie.

Les migrants ont été les premiers à prendre la parole, alors qu’un millier de personnes se rassemblaient près de la gare de Berne. Ils doivent lutter contre la discrimination, la marginalisation et l’exploitation, a déclaré Emine Sariaslan, du Forum pour l’intégration des migrantes et des migrants (FIMM Suisse).

Ceux qui leur imputent la responsabilité des problèmes d’intégration ignorent les obstacles qu’ils doivent affronter, a-t- elle ajouté.

Coloré et pacifique

Le cortège coloré et pacifique s’est ensuite ébranlé en direction de la Place fédérale. A deux reprises, les manifestants se sont assis dans la rue pour appuyer leurs revendications.

A leur arrivée devant le Palais fédéral, ils étaient environ 5000, selon une estimation de l’ats. Les organisateurs ont, eux, parlé de «plus de 5000» manifestants.

Réforme terrifiante

Le conseiller national Balthasar Glättli (Verts/ZH) a critiqué les récentes décisions de la chambre du peuple dans le débat sur la révision de loi sur l’asile. Il a décrit un débat terrifiant et une réforme qui «procède d’une pure inhumanité - sans aucun but à l’appui».

Selon lui, il ne suffit plus de faire preuve de colère ou de peur dans ce pays. «Il faut plus de courage, de confiance et de solidarité», a-t-il lancé, assurant que la barque était loin d’être pleine.

Les réfugiés et les requérants représentent 0,6% de la population suisse. A ses yeux, Berne vide le droit d’asile de son sens, et cela sans nécessité.

Véritables objectifs de l’asile

M. Glättli a appelé à lutter en faveur d’une révision du droit d’asile qui lui permettrait d’atteindre ses objectifs - à savoir protéger les personnes menacées, et pas d’effrayer les réfugiés et de faire tomber les requérants dans la misère.

Le rassemblement avait été convoqué par diverses organisations critiquant «la tendance à la répression» en matière d’asile, dont des syndicats, des partis et des organisations de défense des droits de l’homme.

Le Conseil national a décidé à la mi-juin d’un durcissement du droit d’asile. Il a notamment approuvé l’arrêt de l’aide sociale pour les requérants, qui devraient se contenter de l’aide d’urgence.

Un groupe d’environ 130 sans-papiers s’est joint à la manifestation. Ils effectuent actuellement une marche à travers toute l’Europe, de Bruxelles à Strasbourg, pour attirer l’attention sur leur situation précaire. Les participants à cette marche internationale ont franchi jeudi la frontière helvétique à Bâle. (ats/Newsnet)

Créé: 23.06.2012, 16h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

157 Commentaires

Berserk Gatsu

23.06.2012, 17:40 Heures
Signaler un abus 67 Recommandation 0

le mépris des droits humain c'est de mépriser son peuple et de donner plus d’énergie à sauver tout ceux qui débarquent de péta-ou.schnoque au mépris du peuple suisse..je vous assure que des gens dans le besoin qui ont de la peine à finir le moi et des sdf suisse..y en a, je me rappel de l'histoire du mec obligé de dormir dans son véhicule à bienne.. Répondre


Daniel JUNG

23.06.2012, 18:05 Heures
Signaler un abus 44 Recommandation 0

Stop à une politique d’asile qui se fait au détriment des citoyens et travailleurs établis; stop à une politique d'asile qui ne correspond pas à la définition de l'asile et enfin il sera possible d'accueillir le demandeurs qui mérient le statut car pour le moment moins de 10% des demandeurs correspondent à la définition légale d'un réfugié et pourtant, ils s'établissent et les Suisses paient! Répondre



  • Les reportages vidéo du Matin

    Les reportages vidéo du "Matin"

Sondage

Faut t-il restreindre l'usage des souffleuses à feuilles?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Selon vous, l'absence de conseillers fédéraux dans les gradins de la Coupe Davis est...




Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons