ACCUEIL 23.10.2014 Mis à jour à 03h12

Trop sensible, le rapport Gripen doit être reporté

Avions de combat

Il n’y aurait pas eu d’irrégularités dans l’évaluation des avions, mais les enquêteurs peinent à comprendre le choix final de l’avion suédois.

Par Xavier Alonso, Berne. Mis à jour le 07.06.2012 20 Commentaires
La Suisse a décidé d’acquérir 22 avions de chasse Gripen pour la somme de 3,1 milliards. Ces avions doivent remplacer les vétustes F5/Tiger.

La Suisse a décidé d’acquérir 22 avions de chasse Gripen pour la somme de 3,1 milliards. Ces avions doivent remplacer les vétustes F5/Tiger.
Image: Keystone

Galerie Photos

Quel avion de combat pour la Suisse?

Quel avion de combat pour la Suisse?
L'acquisition de nouveaux appareils pour la défense et la surveillance aérienne du pays fait toujours couler beaucoup d'encre. Petit catalogue des modèles en lice, notamment Eurofighter et Gripen

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Annoncé pour le mois de mai. Attendu en juin. Le rapport de la sous-commission de sécurité chargée d’enquêter sur la procédure d’évaluation du Gripen devrait finalement être rendu en août. Selon nos informations, tous les éléments principaux sont désormais en possession des membres de cette sous-commission, instituée en janvier de cette année, mais la rédaction du document final - «ou chaque mot devra être pesé» - pourrait prendre du temps.

La quadrature du cercle

Car le rapport de la sous-commission s’annonce très sensible politiquement pour Ueli Maurer, mais aussi pour le Conseil fédéral. «Il n’y a pas d’erreur de procédure, mais ce n’est pas le bon choix d’avion!» Selon une source anonyme, proche du dossier, c’est bien cette quadrature du cercle qu’il s’agit désormais de mettre en mots dans le rapport final.

Si aucune des accusations contenues dans la lettre anonyme qui avait motivé cette enquête (elle émanait d’un obscur «Groupement pour une armée crédible et intègre») n’a pu être établie, par contre un épais mystère demeure: Pourquoi in fine le Conseil fédéral a choisi le Gripen?

D’autant que si le critère du prix est certes assumé (le Gripen est l’avion le moins cher des trois qui étaient en lice), il resterait dans l’offre de Saab des éléments à éclaircir sur le risque industriel. En effet alors que le Rafale de Dassault et l’Eurofighter d’EADS sont des avions de chasse fabriqués depuis des années, la version E/F du Gripen achetée par la Suisse n’a pas encore été produite en série.

Pas de rumeurs sur les résultats de l’enquête

«Je n’ai aucun commentaire à faire sur le contenu», affirme Thomas Hurter (UDC/SH). Le président de la sous-commission «Gripen» n’entend pas alimenter les rumeurs sur les résultats de l’enquête diligentée suite aux accusations d’irrégularités dans la procédure qui a conduit au choix de Gripen.

Par contre, Thomas Hurter entre en matière en ce qui concerne l’agenda. «Rien n’est définitif pour l’instant. Nous communiquerons le 21 juin à la commission de sécurité si nous avons terminé ou non», explique-t-il. Mais le président de la commission «Gripen» se refuse néanmoins à parler d’ores et déjà de report. «Mais nous ne sommes pas pressés maintenant que le message pour le programme d’armement a été repoussé à cet automne», explique Thomas Hurter.

Des réponses attendues de la Suède

Le président de la sous-commission évoque également un certain nombre de points encore à clarifier sur le calendrier de livraison de l’avion, ou des conditions de fabrication du Gripen de Saab. Des réponses qui doivent avant tout venir de la Suède: Ueli Maurer doit d’ailleurs rencontrer son homologue suédois prochainement.

Pour mémoire, la Suisse a décidé d’acquérir 22 avions de chasse pour la somme de 3,1 milliards. Ces avions doivent remplacer les vétustes F5/Tiger. Aux dernières nouvelles, la livraison des 22 Gripen de Saab commencera au plus vite en 2018 et il faudra attendre 2020 pour qu’elle soit exécuté. La Confédération entend mettre à profit ce délai pour constituer un fonds spécial alimenté à raison de 300 millions par année dès 2015. (Newsnet)

Créé: 07.06.2012, 15h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

20 Commentaires

Jack Ahdy

07.06.2012, 20:27 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Qui veut la paix prépare la guerre et le Gripen n'est pas un véritable avion de guerre. Ce n'est pas un bon avion d'intervention, ni un bon chasseur, ce n'est pas un bombardier, ni un appareil de soutien au sol. Il n'est polyvalent que dans la médiocrité et l'insuffisance. En outre ses 99 amélïorations à la "couteau suisse" le rendront trop cher, trop lourd, trop délicat et jamais en état de vol. Répondre


Fire Man

08.06.2012, 00:13 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Sur certains dossiers, il faut mettre sous tutelle Ueli Maurer. L'un des pires conseillers fédéraux que nous ayons connu depuis des décennies. A tout faire pour ne pas perdre la face, il se ridiculise de plus en plus. Une majorité de politiciens, d'experts et de citoyens ne veulent pas de cet avion! C'est un dossier bâclé, inadmissible à ce niveau lorsque des milliards sont en jeu. Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce