ACCUEIL 23.4.2014 Mis à jour à 11h20

Un été pourri? Non, instable!

Météo

Les caprices de l’anticyclone des Açores sont à l’origine du temps changeant en Suisse et ailleurs. Son retour est prévu lundi.

Par Christine Schmidt. Mis à jour le 11.07.2012 6 Commentaires
Difficile de planifier des randonnées avec ce temps versatile.

Difficile de planifier des randonnées avec ce temps versatile.
Image: Arno Balzarini/Keystone

Partager & Commenter

Avec cette météo versatile, il est difficile de planifier une randonnée en montagne ou une activité extérieure quelconque. Et ce ne sont pas les agriculteurs qui prétendront le contraire, eux qui pour la plupart sont en pleine période des foins à la montagne. «Nous sommes dans un régime dépressionnaire depuis juin et pouvons nous plaindre des conditions de ce mois de juillet, mais il serait faux de prétendre que nous vivons un été pourri», indique Frédéric Glassey, de MeteoNews.

Moins maussade qu’en 2011

Selon les spécialistes, la météo de ce mois de juillet est «instable, mais elle n’a rien de comparable à celle de juillet 2011, durant laquelle les précipitations étaient bien plus importantes». C’est aussi que les Romands ne sont pas habitués à vivre un été entre soleil et pluie. «Ce qui manque à ce mois de juillet, ce sont deux ou trois jours de beau temps en continu. C’est pour ça que nous avons l’impression d’un été maussade», précise Frédéric Glassey.

Au-delà de ce sentiment, d’aucuns se plaisent aussi à imaginer que le fameux anticyclone des Açores, gage d’un temps clément, aurait disparu de nos horizons. Certains plaisantins allant même jusqu’à réclamer son retour; ou d’autres à publier sur les réseaux sociaux «que celui qui a volé le soleil le rende de suite». Qu’ils soient rassurés. L’anticyclone des Açores est en effet resté bloqué dans l’Atlantique Nord jusqu’alors, «mais son retour est prévu pour lundi, avec un temps plus stable, qui demeurera toutefois frais pour la saison», annonce Daniel Masotti, météorologue certifié de l’Ecole nationale de météorologie de Toulouse.

Pas de prévisions à long terme

Pour ne pas créer de faux espoirs, les spécialistes préfèrent toutefois rester prudents. «Nous ne pouvons pas prévoir de manière fiable la météo de cet été à long terme. Par ailleurs, nous ne savons pas si l’anticyclone des Açores restera dans notre région, ou s’il se retirera de nouveau», prévient Frédéric Glassey. (Le Matin)

Créé: 11.07.2012, 22h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

6 Commentaires

Patricia Breitenstein

12.07.2012, 08:21 Heures
Signaler un abus 26 Recommandation 0

Ils y a quelque année en arrière vers les années 70-80-90, nous avions déjà eux en temps comme cela :), et cela fait du bien pour la nature aussi ;-), et nous en sommes pas mort, au contraire ont respire mieux quand même ;-) Répondre


joe zbinden

12.07.2012, 12:27 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

heureusement que les pays latins ont du soleil eux, on connait déjà la direction pour dépenser ses économies ;) Répondre



Sondage

L'ourson 4 était menacé par son père: fallait-il que le zoo bernois l'euthanasie?



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Buzz

Supplément partenaire