Vendredi 26 août 2016 | Dernière mise à jour 10:26

Mystère Un étrange inconnu hante la forêt

En Gruyère, on parle depuis des années d’un individu se baladant dans la forêt de Maules avec un masque à gaz et des habits militaires. Il a été photographié.

Cette apparition portant masque à gaz et pèlerine de l’armée a été vue dimanche dans la forêt de Maules (FR).

Cette apparition portant masque à gaz et pèlerine de l’armée a été vue dimanche dans la forêt de Maules (FR).

L’AVEZ-VOUS DÉJÀ VU?

Et vous, avez-vous déjà croisé cet étrange individu? Ecrivez-nous!

Par e-mail: reporter.mobile@lematin.ch
Par SMS: envoyez LM FORET suivi de votre message au no. 8000 

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Celui qui se balade dans la forêt de Maules, en Gruyère, peut craindre une rencontre inquiétante. Il peut tomber nez à nez avec un mystérieux personnage entièrement camouflé avec un masque à gaz sur le visage. Une légende? Un bruit qui court dans la région? Oui mais pas seulement, affirme Patrick* photo à l’appui. «J’en avais entendu parler et un cousin m’avait affirmé l’avoir aperçu de loin. Or je suis tombé sur lui dimanche après-midi près des tourbières!» explique cet homme qui souhaite rester anonyme. «Je me suis approché, à une dizaine de mètres. Il avait une pèlerine militaire, des bottes et un masque à gaz de l’armée – un ancien modèle, je crois. Il mesurait plus de 1,90 m. Il m’a fixé. Puis m’a tourné le dos et est parti tout tranquillement.»

Pour Patrick, cette rencontre n’avait rien d’amusant. «Il – ou elle, d’ailleurs – n’était pas agressif. Mais si j’avais été seul je l’aurais abordé pour lui dire qu’il fait peur aux enfants. Sauf que j’étais justement avec les miens, qui étaient apeurés et que j’ai dû rassurer. Alors je suis resté prudent et j’ai juste fait une photo avec mon téléphone lorsqu’il partait. On ne sait jamais, c’est peut-être un fou.»

Alors? Un déséquilibré? Un doux dingue? Un ermite? Un survivaliste se préparant à la fin du monde? Patrick avoue n’en avoir aucune idée. Mais s’il pense être le premier à avoir photographié l’étrange apparition il n’est pas le seul à l’évoquer. «J’ai déjà entendu parler d’un mystérieux homme des bois avec un masque à gaz. Mais je ne sais pas ce que ça vaut», nous glisse une habitante de la région.

La forêt de Maules s’étend sur la commune de Sâles (FR). Où le syndic, Jean-Marc Piguet, ne se montre ni surpris ni affolé. «Une photo? Ce serait une première. Pour le reste, cette histoire ressurgit régulièrement depuis des années, untel jurant avoir vu une ombre ou je-ne-sais-quoi dans la forêt. Je ne sais pas si c’est une blague, une légende ou s’il y a vraiment une personne un peu fêlée qui aime se balader avec un masque à gaz. Mais en tout cas nous n’avons jamais eu de plainte. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter.» A la police cantonale fribourgeoise, on explique aussi n’avoir aucune trace du mystérieux homme des bois.

Pas de quoi rassurer Patrick. «Je vous assure que quand vous êtes en forêt c’est une apparition vraiment inquiétante.»

* Prénom d’emprunt, nom connu de la rédaction

(Le Matin)

(Créé: 27.08.2013, 12h59)

Sondage

Vous sentez-vous indisposé par le port du burkini?




Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.