Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 06:29

Catastrophe nucléaire Un scénario Fukushima est possible à Mühleberg

Les antinucléaires ont réalisé un film pour montrer ce qui se passe si un accident comme Fukushima arrive à Mühleberg. 185'000 personnes devraient quitter leur domicile pour toujours.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les antinucléaires en ont assez que les autorités suisses minimisent les conséquences d'une catastrophe atomique en Suisse. Ils ont commandé une étude à l'Institut écologique de Darmstadt pour évaluer les conséquences d'une catastrophe de type Fukushima à Mühleberg.

Le résultat? 90'000 personnes devraient être évacuées immédiatement de Berne et de ses environs, l'administration fédérale serait paralysée, 185'000 personnes devraient quitter leur domicile pour toujours, le lac de Bienne serait radioactif pendant des décennies et le chaos règnerait pour la distribution des tablettes d'iode.

Le nuage radioactif vers Zurich

L'étude a retenu la probabilité d'un vent soufflant vers l'est, ce qui est le plus fréquent. Le nuage radioactif se déplacerait rapidement vers Zurich, puis vers l'Allemagne direction Munich. En cas de précipitations fortes, les sols même éloignés de l'accident seraient pollués comme l'a montré l'accident de Tchernobyl.

«La planification des catastrophes est une catastrophe en Suisse», relève le docteur Claudio Knüsli, du comité directeur des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire.

«Les autorités acceptent la destruction d'une partie de la Suisse. Nous médecins, nous ne pourrons pas aider la population face à l'ampleur d'une telle catastrophe. Distribuer des pastilles d'iode revient à donner des calmants alors que les cancers vont exploser».

L'avenir en rose

Florian Kasser de Greenpeace enfonce le clou. «L'inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) se refuse à envisager un scénario à la Fukushima en Suisse. Il se montre plus optimiste. Mais on ne confie pas un job de prévention des catastrophes à des gens qui voient l'avenir en rose».

Les organisations antinucléaires ont réalisé un film d'animation (voir ci-dessus) pour montrer les conséquences de Fukushima à Mühleberg. On y voit que le nuage radioactif s'étend rapidement à l'est et que le lac de Bienne serait inutilisable pendant des décennies. Des scénarios non prévus par Berne ou non dévoilés pour l'instant.

Pour les organisations, il faut arrêter de jouer avec la sécurité des gens et de la génération suivante. Voilà pourquoi ils demandent un arrêt immédiat de Mühleberg qui «présente de graves lacunes de sécurité». (nxp)

(Créé: 06.09.2012, 12h41)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.