Samedi 1 octobre 2016 | Dernière mise à jour 08:49

Politique familiale Une offre pour concilier vie professionnelle et vie privée

La Suisse devrait assurer une offre appropriée en crèches et en études surveillées. Le Conseil des Etats a adopté lundi par 30 voix contre 14 un nouvel article constitutionnel sur la politique familiale.

Le projet mentionne explicitement les structures de jour extra- familiales et parascolaires.

Le projet mentionne explicitement les structures de jour extra- familiales et parascolaires. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La droite s'est battue en vain contre ce qu'elle considère comme une porte ouverte à la hausse des dépenses sociales, à coup de centaines de millions de francs. Pire, la Confédération donnerait des ordres mais il reviendrait au final aux cantons de payer la facture, a critiqué Alex Kuprecht (UDC/SZ). En vain.

Il y a encore trop peu de structures qui permettent de concilier vies professionnelle et familiale, a fait valoir Christine Egerszegi (PLR/AG) au nom de la commission, tout en précisant que la famille ne se résume pas au modèle «papa, maman, deux enfants». Vouloir mener deux activités de front tourne souvent au cauchemar, a renchéri Liliane Maury Pasquier (PS/GE).

Sacrifices

Souvent, les femmes abandonnent la carrière professionnelle. D'autres n'ont financièrement pas le choix et doivent faire d'énormes sacrifices, a-t-elle rappelé. Pour la majorité, il s'agit aussi de prévenir la paupérisation des familles.

Selon le nouvel article constitutionnel, la Confédération et les cantons doivent encourager les mesures permettant de concilier vie familiale d'une part et activité lucrative ou formation de l'autre. Le projet mentionne explicitement les structures de jour extra- familiales et parascolaires. Si les efforts des cantons ou de tiers ne suffisent pas, la Confédération devrait intervenir.

Avances pas concernées

Le Conseil fédéral souhaite qu'il en aille de même pour les avances sur contributions d'entretien. Il s'agirait surtout de venir en aide aux familles monoparentales: leur revenu dépend beaucoup des pensions alimentaires et autres aides, dont les montants varient fortement d'une région à l'autre.

Par 22 voix contre 19, la Chambre des cantons, tout comme celle du peuple auparavant, a refusé de suivre. Sans contester la nécessité d'agir dans ce domaine, Urs Schwaller (PDC/FR) a brandi la menace qu'à trop charger le bateau, celui-ci finisse par couler. Il vaudrait mieux que les cantons règlent l'affaire entre eux via un concordat.

Seuls six cantons privilégient cette voie, contre douze qui sont favorables à une base constitutionnelle. Et seuls sept cantons refusent toute harmonisation, a plaidé en vain le ministre des affaires sociales Alain Berset.

Dans la foulée, le Conseil des Etats a adopté tacitement une motion du National plaidant la suppression des obstacles bureaucratiques à la construction et à la gestion de structures d'accueil de jour pour les enfants. Il s'agirait notamment de s'attaquer aux règles d'hygiène très sévères inspirées de celles qui prévalent dans les cuisines de restaurant. (ats/nxp)

(Créé: 04.06.2012, 19h00)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.