ACCUEIL 1.10.2014 Mis à jour à 02h22

Affiches censurées à Genève

Animaux

La SPA orchestre une opération choc pour lutter contre l’abandon. Certains placards ont dû être retirés.

Par Pascale Bieri. Mis à jour le 21.07.2014 38 Commentaires

1/6 La SPA orchestre une opération choc pour lutter contre l'abandon.
SPA Genève

   

Que comprenez-vous à la campagne de la SPA Genève?

Une campagne séductrice

Une pub coquine? Non, le message de la Société genevoise pour la protection des animaux en été dernier. Plutôt que d’axer ses campagnes sur l’abandon, problème particulièrement chaud durant les grandes vacances, le refuge opte depuis plusieurs années pour une autre stratégie: surprendre pour faire parler de lui. Et, si vous cherchez la relation entre la pseudo-agence matrimoniale et la SPA, c’est tout simple. Une adoption est aussi une histoire d’amour. 

Une pub coquine? Non, le message de la Société genevoise pour la protection des animaux en été dernier. (Image: rencontreunebete.ch)

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La SPA Genève récidive! Après sa campagne de l’année dernière qui semblait faire la promotion d’un site de rencontre, la voilà qui joue la provoc avec des affiches aux accents xénophobes.

«Craignez les Allemands», «Méfiez-vous des Français» ou encore «Redoutez les Italiens», découvre-t-on, ici et là, sur les murs du canton. Sans en savoir plus pour l’instant. Car l’opération, orchestrée par l’agence de publicité Havas, est ce qu’on appelle un teasing. Une campagne en deux temps, avec une phase mystère, suivie d’une phase réponse qui est apportée sur de nouvelles affiches.

Bref, pour l’heure, ces simples messages placardés en lettres rouges sur fond noir font du bruit à Genève. A tel point que leur retrait a été expressément – et immédiatement – demandé par la Fondation des Parkings pour tous les emplacements situés dans les parcs de stationnement publics qu’elle gère. Plusieurs centres commerciaux en ont fait de même.

Du coup, les affiches polémiques vont être recouvertes plutôt que prévu – dès aujourd’hui même – par celles de la seconde étape comprenant les animaux avec la signature de la SPA.

«Vu les réactions, il est inutile d’attendre plus longtemps. L’objectif est de pouvoir parler de la SPA. Et donc d’avoir des affiches en vue», remarque Caroline Prince, l’une des responsables de la campagne.

Reste le fond du message. En quoi savoir que les Allemands sont de vrais experts – même si le texte est accompagné d’un berger allemand – aide-t-il à lutter contre l’abandon? «Il s’agit d’une campagne de notoriété destinée à sensibiliser le grand public aux actions de la SPA, explique la publicitaire. Nous avons voulu jouer sur les clichés, notamment ceux concernant la politique de l’immigration, dans un contexte de tension ambiante au sein du canton de Genève.»

Pas de culpabilisation

Mais encore? «L’idée de faire le parallèle entre l’homme et l’animal est née du fait qu’il existe une multitude de races d’animaux venant de différents horizons. Dès lors, cela permet de démontrer que le mélange social des cultures enrichit la société et que chacun y a sa place. La révélation de la campagne est signée «Un territoire pour tous». Ce qui reflète bien la mission de la SPA de recueillir dans son refuge les animaux abandonnés, de les placer et de leur offrir une seconde chance sans se soucier ni de leur race ni de leur origine.»

Quant à la présidente du refuge genevois situé sur la commune de Bernex, Michèle Mex, elle reconnaît avoir eu «un peu peur des réactions» quand on lui a présenté le concept de l’opération. «C’est choc, mais au final c’est parfait. J’aime beaucoup le contraste, agressif puis esthétisant, entre les deux phases de la campagne ainsi que le message du territoire pour tous.»

Il importe également à Michèle Mex de ne pas culpabiliser ceux qui abandonnent leurs animaux. «Nous ne portons aucun jugement. Ce que nous voulons, c’est que les gens ne se débarrassent pas de leurs chiens ou de leurs chats sur Internet. Car, là, on ne sait pas ce qu’ils deviennent. Alors qu’à travers la SPA ils auront droit à une vraie seconde chance.» (Le Matin)

Créé: 21.07.2014, 07h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

38 Commentaires

Lisa Mara

21.07.2014, 07:14 Heures
Signaler un abus 167 Recommandation 26

Beaucoup de bruit pour pas grand chose.....que notre société est devenue hypocrite, bien pensante, politiquement correcte. Il y a des choses choquantes dans ce monde et ce ne sont pas des malheureuses affiches prétendument racistes ! Répondre


jacques boulanger

21.07.2014, 10:15 Heures
Signaler un abus 76 Recommandation 8

un des principal problème,(il y en a d autres), ce sont les journalistes.......et oui ils en rajoutent et aiment semer la zizanie..... Répondre



Sondage

En fait-on assez pour la protection des animaux sauvages?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Les Romands doivent-ils créer des caisses publiques cantonales?