Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 10:16

Tribunal administratif Un ancien terroriste allemand obtient le droit d'entrer en Suisse

Berne devra revoir l’interdiction d’entrer en Suisse imposée à l’ancien terroriste allemand Christian Klar. Le Tribunal administratif fédéral accepte un recours de cet ex-dirigeant de la Fraction Armée rouge.

Une photo passeport de Christian Klar, ex-dirigeant de la Fraction Armée rouge (RAF).

Une photo passeport de Christian Klar, ex-dirigeant de la Fraction Armée rouge (RAF). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’Office fédéral de la police (fedpol) devra revoir l’interdiction d’entrer en Suisse imposée à l’ancien terroriste allemand Christian Klar. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) accepte un recours de cet ex-dirigeant de la Fraction Armée rouge (RAF).

Les juges de Saint-Gall lèvent cette mesure décidée en 1988 par le Ministère public de la Confédération (MPC) en raison des risques d’ordre sécuritaire. Trois ans auparavant, Christian Klar avait été condamné à la réclusion à perpétuité.

L’ex-dirigeant de la RAF avait participé à neuf assassinats et 11 tentatives d’assassinat contre des figures de l’industrie allemande et des personnalités publiques dont le patron des patrons allemands Hanns Martin Schleyer, le procureur fédéral Siegfried Buback et le banquier Jürgen Ponto.

L’interdiction avait été communiquée à Christian Klar en 2009, peu après sa libération conditionnelle. L’ex-terroriste avait déposé recours et avait contesté sa validité, du fait qu’il n’avait pas été avisé et n’avait pu prendre position.

Crimes commis en Suisse

Saisi du litige, le TAF lui donne raison et juge que son droit d’être entendu n’a pas été respecté. Il lève l’interdiction d’entrer en Suisse et renvoie le dossier à l’Office fédéral de la police pour qu’il rende une nouvelle décision.

De plus, le TAF précise que la mesure doit être reconsidérée puisque les faits reprochés à Christian Klar ont été commis il y a une trentaine d’année et que sa détention a été levée parce que l’homme, âgé aujourd’hui de 60 ans, ne présente plus aujourd’hui de risque pour la sécurité.

Figure centrale de la RAF, Klar avait également sévi en Suisse. Le 5 janvier 1977, il avait tiré, sans le toucher, sur un policier au poste de frontière de Riehen (BS). Et en novembre 1979, il avait pris part à un hold-up sanglant dans une banque à Zurich, en compagnie de trois autres terroristes. (ats/nxp)

(Créé: 08.08.2012, 12h00)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.