Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 05:01

Avion solaire Berne réclame un million d'arriérés à Solar Impulse

Le Contrôle fédéral des Finances a examiné le soutien étatique à Solar Impulse. Il a constaté que les prestations de la Confédération sont sans base légale. Bertrand Piccard est désormais prié de passer à la caisse.

Depuis 2007, Solar Impulse n'a pas dû payer de location pour un hangar à l'aérodrome militaire de Dübendorf (ZH).

Depuis 2007, Solar Impulse n'a pas dû payer de location pour un hangar à l'aérodrome militaire de Dübendorf (ZH). Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Confédération a soutenu le projet Solar Impulse de Bertrand Piccard durant des années à hauteur de centaines de milliers de francs sans base légale.

Le pionnier de l'aéronautique est désormais prié de passer à la caisse. Présence Suisse joue les médiateurs pour trouver une solution.

Le vice-directeur du Contrôle fédéral des finances (CDF) Armin Vuillemin a confirmé l'information annoncée mardi par la radio alémanique DRS. Depuis 2007, Solar Impulse n'a pas dû payer de location pour un hangar à l'aérodrome militaire de Dübendorf (ZH), a confirmé le Département de la défense (DDPS).

Entretemps, l'arriéré se monte à un million de francs. De plus, le DDPS a procédé à des modifications du hangar pour le projet de Bertrand Piccard, le portail de 15 mètres étant trop étroit pour l'avion solaire. Ces constructions ont coûté 700'000 francs. A Payerne, Solar Impulse occupe depuis 2009 une grande halle destinée au Bureau d'enquête sur les accidents d'aviation.

Loyer dès 2014

L'an dernier, le CDF a examiné le soutien fédéral à Solar Impulse. Il a constaté que les prestations de la Confédération sont sans base légale. La critique du CDF n'est pas restée sans suite: le DDPS demande à Bertrand Piccard un loyer couvrant les frais à partir de 2014, a confirmé l'Office fédéral des constructions et de la logistique.

Pour Dübendorf, le DDPS a demandé un loyer en février 2011 déjà. «Solar Impulse n'a pas signé le bail jusqu'ici», a indiqué la porte- parole du DDPS Sonja Margelist. Le Conseil fédéral veut également trouver une solution, a-t-elle ajouté.

Le Département des affaires étrangères (DFAE) entend coordonner les discussions entre Solar Impulse et la Confédération via Présence Suisse. L'affaire est discutée avec tous les département fédéraux impliqués, a précisé à l'ats la chargée de communication de Solar Impulse Charlotte Pichon.

Selon elle, ces discussions ne changent rien au projet de tour du monde en avion solaire prévu par Bertrand Piccard en 2014. En déplacement, ce dernier n'était pas joignable mardi.

(ats/nxp)

(Créé: 26.06.2012, 17h55)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.