Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 00:01

Société La campagne «Love life» excite ses opposants

La mise en ligne d'une vidéo en version longue de la campagne contre le sida de l'OFSP passe pour une provocation auprès de ses détracteurs.

Vidéo: Love Life

Les campagnes contre le sida vont-elles trop loin?

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La version longue du film vient d’être mise en ligne. Deux protagonistes font l’amour contre un arbre. Deux hommes visiblement éméchés, chapeaux roses en carton vissés sur la tête, se déshabillent dans un couloir, après s’être donné une claque. Une femme en sous-vêtements met les mains à ses joues quand son partenaire laisse tomber son jean. Alors que, plus loin, un couple est en plein rapport sexuel sous la douche. Voici les nouvelles scènes apparues dans la version longue de la campagne «Love Life» mise en ligne mardi. Un clip qui dure désormais 1,08 minute, contre 44 secondes pour le premier spot.

Une attitude jugée insolente

A l’heure où cette campagne audacieuse de l’OFSP fait l’objet de violentes critiques, cette nouvelle mise en ligne passe mal chez ses détracteurs. Ceux-ci parlent de provocation. «C’est d’une insolence! Alors que tout le monde se mobilise contre cette campagne, c’est incroyable!» réagit Dominik Lusser, porte-parole de la fondation Futur CH, une organisation qui se bat en justice pour faire retirer affiches et spots de prévention. «Je ne suis malheureusement pas étonné par cette attitude de la part de l’OFSP. Il n’empêche, nous sommes choqués! Il faut vraiment se battre et arrêter tout ça!»

Du côté du RES (Réseau évangélique suisse) – qui vient de lancer une campagne alternative avec des couples habillés – on regrette que le plan de l’OFSP se poursuive comme prévu. «C’est une déception, estime Michael Mutzner, son secrétaire adjoint. Nous avons l’impression que l’OFSP ne tient pas compte de la sensibilité d’une bonne partie de la population. Elle persiste et signe, bien qu’en mai dernier nous avions récolté 10 000 signatures en seulement deux semaines contre cette campagne.»

L’OFSP se défend pourtant de faire de la surenchère ou de réagir à la campagne des évangéliques. «La version longue du film a été mise en ligne cette semaine, parce que Orange Cinema diffuse cette version, une seule fois, avant la projection de «Dallas Buyers Club» qui traite du thème. C’était une mesure de la campagne prévue depuis longtemps, qui n’a rien à voir avec l’action de l’Alliance évangélique», affirme sa porte-parole, Catherine Cossy. Le spot a ainsi été diffusé hier soir à Berne et à Zurich lors d’une séance en plein air.

L’OFSP n’a néanmoins pas été en mesure d’assurer au «Matin» s’il y avait d’autres projections prévues. L’objectif de la campagne «Love Life», lancée en mai dernier, est de mettre en garde la population, et notamment les jeunes, contre les risques de contracter une MST (maladie sexuellement transmissible). L’an dernier, en Suisse, 575 diagnostics de VIH ont été posés. (Le Matin)

(Créé: 07.08.2014, 07h17)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.