Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 15:38

Avions de combat Christoph Blocher attaque violemment Philipp Müller

Rien ne va plus entre l'UDC et le PLR. Christoph Blocher ayant accusé Philipp Müller d'être vendu contre le Gripen, le président du PLR a convoqué vendredi la presse pour dénoncer une «diffamation inacceptable».

Image: Keystone

Galerie Photos

Rappel de la bataille pour ou contre le Gripen en images

Rappel de la bataille pour ou contre le Gripen en images Le Conseil fédéral a choisi le Gripen du Suédois Saab comme nouvel avion de combat pour remplacer les vieux Tiger. Mais leur achat est combattu par référendum. Les Suisses se prononceront le 18 mai 2014.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur son canal «Teleblocher», le vice-président de l'UDC attaque violemment Philipp Müller à propos d'une interview publiée samedi dernier par la NZZ. Le libéral-radical y exprimait des réserves sur le Gripen et laissait entendre qu'on pourrait se tourner vers un autre avion.

Se demandant si un maçon de formation est compétent sur le sujet, le tribun zurichois le soupçonne d'être commandité par l'agence de communication Farner qui avait un mandat pour le Rafale, avion écarté par le Conseil fédéral au profit du Gripen.

Les accusations sont développées selon le schéma typique de «Teleblocher», a analysé la cheffe du groupe parlementaire PLR Gabi Huber, venue soutenir son président. Philipp Müller est disqualifié en raison de sa profession, Christoph Blocher concède qu'on ne peut rien prouver avant d'y aller du pire sous-entendu possible pour un politicien: celui d'être vendu.

Attaques à venir

«Cette attaque sous la ceinture m'a beaucoup surpris et blessé», s'est indigné Philipp Müller. «Je pourrais entreprendre des démarches juridiques, mais je trouve ça vraiment trop stupide.» L'Argovien dit être venu devant la presse en raison des nombreuses réactions reçues et en prévision de suites à cette attaque.

Les accusations sont entièrement sans fondements, a-t-il assuré. Les positions que j'ai défendues dans la NZZ sont celles des membres de notre parti dans les commissions de sécurité des Chambres. Elément piquant selon le libéral-radical, Christoph Blocher émet lui aussi des doutes sur le Gripen dans la NZZ am Sonntag le dimanche suivant.

Pour l'Argovien, la ligne rouge a été franchie. Cela va rendre la la collaboration avec les partis bourgeois, et en particulier l'UDC «très, très difficile». L'aspect émotionnel et humain joue un grand rôle même s'il ne faut pas s'attendre à des votes de protestation du groupe parlementaire, a-t-il averti.

Venue assister à la conférence de presse, la secrétaire générale adjointe de l'UDC Silvia Bär s'est vite éclipsée de la salle. (ats/nxp)

(Créé: 31.08.2012, 18h02)

Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.