Samedi 1 octobre 2016 | Dernière mise à jour 19:31

Nouvel avion de combat Christophe Darbellay se déchaîne contre Sarkozy

«Comment Sarkozy peut-il croire que nous allons acheter à la France des avions», s'emporte le président du PDC suisse. Explications de ce coup de sang

Galerie photo

Rappel de la bataille pour ou contre le Gripen en images

Rappel de la bataille pour ou contre le Gripen en images Le Conseil fédéral a choisi le Gripen du Suédois Saab comme nouvel avion de combat pour remplacer les vieux Tiger. Mais leur achat est combattu par référendum. Les Suisses se prononceront le 18 mai 2014.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mauvaise nouvelle pour la France. Elle aura du mal à vendre ses avions de combat Rafale à la Suisse.

Christophe Darbellay, le président du PDC, un parti charnière au Parlement fédéral, vient de tirer une violente salve sur le président français. «Comment Sarkozy peut-il croire que nous allons acheter à la France des avions, alors qu'il attaque la Suisse sans raison», a-t-il confié dans un entretien au site web alémanique du Tages Anzeiger.

Une froide vengeance

Quelle mouche a piqué Christophe Darbellay pour qu'il se lâche pareillement? En fait, il applique le proverbe suivant: la vengeance est un plat qui se mange froid. Les politiciens suisses, toutes tendances confondues, n'ont pas du tout apprécié que le président français fasse la leçon à la Suisse lors du sommet du G20 à Cannes. Sarkozy avait dénoncé les «déficiences» de la Confédération pour ne plus être considérée comme un paradis fiscal.

Cette déclaration, qui n'était pas prévue, avait provoqué l'ire de l'ancienne cheffe du Département des affaires étrangères, la socialiste Micheline Calmy-Rey. Cette dernière avait convoqué l'ambassadeur français puis manifesté sa mauvaise humeur en déclarant à la TSR: «Nicolas Sarkozy a probablement un problème avec nous, je ne sais pas lequel».

Tuer l'espoir français

Aujourd'hui apparemment, l'heure de la facture est arrivée. Le Conseil fédéral a choisi le Gripen suédois comme nouvel avion de combat. Et comme le Parlement doit encore se prononcer, le président du PDC s'applique à tuer tout espoir pour la France. Il disqualifie la dernière offre de nos voisins (18 Rafale pour 2,7 milliards) comme trop tardive et «pas sérieuse».

Mais Darbellay en veut surtout à Sarkozy. «Il ne perd pas une occasion pour pilonner la Suisse. Et il voudrait dans le même temps qu'on lui achète des avions de combat? (...) Même si c'était le meilleur avion du monde , au prix le plus favorable, je n'approuverais jamais cet achat».

Les carottes sont cuites

Le président du PDC reconnaît une seule qualité au dirigeant français. Il n'a pas changé son discours sur sa volonté d'échange automatique des données fiscales et son refus d'adopter une taxe libératoire à l'instar du gouvernement allemand.

Les carottes sont-elles cuites pour la France? Darbellay laisse une petite porte entrouverte. En gros, si Sarkozy veut vendre des avions à la Suisse, il faut qu'il arrête ses attaques et conclut un accord fiscal qui normalise les relations entre les deux pays.

En attendant, les 22 Gripen suédois continuent de faire la course en tête. Surtout que leur prix d'achat pourrait être inférieur à 3 milliards selon les dernières déclarations du groupe Saab.

(nxp)

(Créé: 09.02.2012, 15h53)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.