Mercredi 28 septembre 2016 | Dernière mise à jour 04:57

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

42 Commentaires

La Suisse ne s'inspire jamais de ce qui se fait de bien à l'étranger. Mais pour adopter une justice à la Poutine, elle est aux premières loges.


Pourquoi tout ce cirque ? Si il avait put prouver qu'il se trouvait ailleurs au moment des faits, cette histoire n'aurait pas lieu d'être et le TF aurait débouté l'ex policière et même je crois que le premier jugement aurait été rendu en sa défaveur. Mais il semble que cette personne roulait bien là au moment des faits. C'est ce que j'en déduis.


C'est la vie. Certains témoignages sont plus crédibles que d'autres. Les chauffards qui nient pour ne pas assumer leurs actes sont bien plus nombreux que les ex-policiers qui inventent une infraction pour faire condamner un inconnu innocent.


Ne pas annoncer un changement de direction=120.-, S’arrêter sur un passage pour piétons lorsque la circulation est arrêtée=20.-, Dépasser une file de voitures arrêtées en se faufilant entre les voitures=20.- (valable pour les motards comme moi), Ne pas s’arrêter complètement à un signal «Stop»=30.-, Ne pas respecter la priorité des piétons=30.- et 160.- si tu ne t'arrete pas au passage piéton ;)


Donc résumons: je suis en pétard avec mon voisin. Je suis en ville devant un passage pour piétons sans même avoir l'intention de traverser la chaussée. Mais je vois arriver mon cher voisin en voiture, qui par un hasard malencontreux pour lui, le fait passer devant moi. Et bingo, j'ai ma vengeance. Il suffit que je le dénonce pour conduite dangereuse... Bonjour les abus et injustices!...


Ceci dit, il est certainement arrivé qu'un tribunal fasse une erreur judiciaire sur la base de faux témoignages. Les délinquants sont partout, y compris dans les tribunaux et les victimes sont les plus faibles qui n'ont pas les moyens financiers ou parfois ne sont pas assez malins, pour réunir les preuves qui les innocenteraient.

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Michel, dans la plupart des affaires, y compris de meurtres où le coupable n'avoue pas, la justice doit analyser tous les éléments dont elle peut disposer ou qu'elle trouve après avoir cherché. Ceux qui font de faux témoignages risquent gros. L'accusé à tort peut trouver un autre témoin neutre ou des images d'une caméra à sa décharge. Et un faux témoignage devant un juge se poursuit d'office.

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Bon! d'abord il s'agit d'un scénario imaginatif. Je ne suis pas assez vicelard pour faire un truc pareil. Mais je pense qu'il y a des gens assez dingues, qui ne se gêneraient pas pour trouver des copains prêts à faire un faux témoignage. Et c'est là que cela ne joue pas! Où est la preuve du délit? Sans preuve, on ne peut condamner quiconque en principe, même sur accusation d'un ancien policier!

5 Recommandation 0 Signaler un abus

Michel, il faudra que votre témoignage soit crédible et si la victime de votre dénonciation nie et mentionne que vous l'avez dénoncé sans faute de sa part et par vengeance, vous pourriez être condamné pour faux témoignage. Délit passible de plusieurs années de prison. Non, vous ne pouvez pas dénoncez n'importe comment et pour n'importe quoi.

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Sous d'autres articles, les intervenants demandent souvent davantage de policiers pour faire régner l'ordre. Ici ils sont contre une ex-policier qui ne fait que demander que la loi soit respectée. Allez comprendre.


Quand les gens veulent que la police fassent respecter la loi, ils sous-entendent toujours de la faire respecter aux autres. Dès qu'il s'agit d'infractions que eux aussi commettent occasionnellement et pour lesquelles ils pourraient eux aussi être inquiétés tôt ou tard ils deviennent tout de suite étonnamment beaucoup moins sévères.

5 Recommandation 0 Signaler un abus

La Suisse sait s'adapter dès qu'il s'agit de coercition. Ce jugement à la Poutine, où une des partie est adoubée pour ce qu'elle est (ex-flic) et non pas sur des faits avérés et vérifiables, a un arrière-goût de Pussy Riots. Ça augure mal d'une justice égalitaire lorsqu'un riche dénoncera un pauvre. A quand la suppression des droits de la défense pour bâillonner d'inconvenantes protestations d'innocence?


Effectivement, ça ne marche pas longtemps avec ceux qui sont pris en défaut :-)))

Signaler un abus

blablablabla... bavarde provocateur pour faire rebondir la discussion. ça marche pas avec tout le monde.

3 Recommandation 0 Signaler un abus

Léon, qui vous dit que le conducteur fautif n'est pas bien plus riche que l'ex policière qui l'a dénoncé?

2 Recommandation 0 Signaler un abus

A noter de bien ce faire écraser pour être sur que le peuples soit en accord.


Et combien de fois peut-on voir l'automobiliste, ou le conducteur de car ou de camion, conduire avec le téléphone à l'oreille, bien au-dessus des limitations de vitesse et ne même pas apercevoir qu'un piéton veut traverser sur un passage-piéton? L'automobiliste est bien plus souvent roi que le piéton et il abuse de sa force.


Et si la piétonne n'avait pas été une ancienne policière est-ce que sa déclaration et son aptitude relative au jugement de la vitesse du véhicule qui somme toute reste approximative aurait eu le même impact sans oublier que si le conducteur lui avait été l'ancien policier ? Qui aurait-on écouté! Ah nos pandores même quand ils ne le sont plus ils le sont encore! Et le citoyen reste avec sa parole.


Entre une police aveuglée par sa haine pathologique du genre humain et une justice qui donne foi à la délation et hiérarchise la recevabilité d'un témoignage selon la profession du déposant, est-on sûr que cela se passe au XXI ème siècle dans un état (supposé) de droit ou au Moyen Age dans les cachots l'Inquisition? Quelle indignité! Quel scandale! Quelle iniquité! Y aura-t-il un dénie du Droit que la Suisse ne pervertira pas en vertu?


Il sort de l'apéro le modérateur... ma réponse (qui n'était pas pour vous) à été doublé avec sa copie plus bas.

2 Recommandation 0 Signaler un abus

cool la réponse de 15:04 à un post de ... 15:52!

3 Recommandation 0 Signaler un abus

Vous comparez des choses incomparables... Il y a une enquêtes dans le cas que vous mentionnez avec possibilité de se défendre si c'est pas nous. Les radars doivent être étalonné eux, à quand remonte son dernier étalonnage à cette ancienne flic?

3 Recommandation 0 Signaler un abus

réputation..et tu la base sur quoi..bidon..


Jean-Paul - Il ne faut pas faire dire ce qui n'a pas été dit ! Ce qui a été retenu c'est uniquement l'estimation de la vitesse vu son ancien métier. Mais la dénonciation n'a rien à voir sur le passé professionnel. Votre interprétation n'a donc aucune valeur.

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Ceux qui se plaignent ici sont les mêmes qui se plaindraient s'ils étaient victime d'un vol ou d'insultes, et qu'il en était les seuls témoins. Ils ne comprendraient pas que la police refuse de prendre au sérieux leur témoignage, sous prétexte qu'il n'y a pas d'autre témoin. Heureusement la justice tient compte de la réputation des parties en présence pour établir son verdict.


Michel, dans l'affaire présentée il ne s'agit pas de la vitesse avant tout, mais du refus de priorité à une piétonne dans une zone de rencontre, où la vitesse est limitée à 20km/h. Visiblement c'est la parole de l'un face à celle de l'autre. Mais pourquoi la piétonne se plaindrait-elle si le conducteur avait été correct? Peu importe sa vitesse, il ne l'a pas laissé passer. Il mérite contravention.

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Vous comparez des choses incomparables... Il y a une enquêtes dans le cas que vous mentionnez avec possibilité de se défendre si c'est pas nous. Les radars doivent être étalonné eux, à quand remonte son dernier étalonnage à cette ancienne flic?

16 Recommandation 0 Signaler un abus

Donc, si elle avait été caissière dans un supermarché, son témoignage n'aurait pas eu la même valeur. C'est donc ça la justice ?


dommage que cela ne soit pas applicable aux dealers qui sévissent a lausanne centre , mais la il faut du flag et les gars attendent tranquillement sans la moindre gêne......... puisque la marchandise est planquée......si nous pouvions appliquer cette méthode ce serait parfait ......


Il y a au sein de notre police, d'excellents éléments consciencieux et zélés qui ne perdent pas leur bon vieux réflexe..............hummm j'adore.


C'est un peu fort de café tout de même ! Et surtout la porte ouverte aux pires dérives...


Et pourtant si quelqu'un vous insulte ou vous endommage votre voiture sans témoin, il faut bien que la justice se fie au témoignage de l'un des deux pour que vous obteniez réparation.

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Le TF vient très exactement de confirmer qu'une dénonciation sans témoin mais émanant d'une ex-policière, est prioritaire sur la présomption d'innocence de la partie adverse. Très grave.


Je croyais qu'en Suisse c'était à l'accusation de prouver la culpabilité de l'accusé. Si n'importe qui peut dénoncer quelqu'un sans preuve, on se demande à quoi sert la présomption d'innocence.... Ah non, pas n'importe qui, une ex-flic... la loi n'est pas la même pour tous le monde apparemment...


en suisse vaut mieux toujours être coupable, sa évite les erreurs judiciaires!

3 Recommandation 0 Signaler un abus

Ca s'arrange pas..je trouve ce jugement assez limite en quoi la conductrice aurait une morale supérieur à la piétonne..scandaleux, cette ancienne policière c'est robocop elle a un compteur et un télémètre intégré dans le cerveaux ou quoi....ce pays part à la dérive de manière impressionnante.


et on appelle ca un jugement, il faut un tribunal fédéral pour confirmer des inepsies pareilles...depuis quand une ex flic est elle meilleur qu'un citoyen de base...faudrait peut-être qu'ils relisent la constitution... on ne dit pas que chaque suisse nait egaux devant la loi. Ce sont des politiques qui mois en place ces "juges", a eux de les virer ou alors a nous de virer ces politiciens.


Hé ben, la délation à encore de beaux jours chez nous.


De toute évidence, ça la regardait puisqu'elle a failli se faire shooter et donc sa vie était un petit peu en jeu. Nul n'est censé ignorer la loi. La priorité est toujours aux piétons et dans une zone à 20 km/h, il n'est pas difficile de voir qui ne respecte pas la limitation... (enfin c'était juste dans mon cours théorique d'il y a cinq ans... peut-être qu'on a allégé pour les abrutis entre temps

1 Recommandation 0 Signaler un abus

La police ne peut pas être partout. Heureusement qu'il y a certains citoyens qui prennent le temps de dénoncer les chauffards ou les délinquants pour faciliter le travail de la police. Espérons que ce conducteur irrespectueux aura appris que ce n'est pas parce que la police est absente qu'il peut faire ce qu'il veut.

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Ben oui, c'est la première chose qu'on nous apprend, dans ce pays, se mêler de ce qui nous regarde pas, et dénoncer!

9 Recommandation 0 Signaler un abus

"En raison de son ancien métier de policière et de la formation qu'elle a reçue", elle est au dessus des lois face à la populace. Dites au moins les choses sans tourner autour du pot.



Retour à l'article
Publicité