Mercredi 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:21

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

81 Commentaires

HE HE LA GAUCHE , es ce que VOTRE MINISTRE SOMMARUGA, est - elle aussi CREDIBLE avec sa politique d asile, et sa facon de TIRER SUR LE FREIN à MAIN pour encore et encore faire VENIR DANS NOTRE PAYS PLEIN DE REFUGIES ALORS QUE C EST complet . REGARDEZ DEVANT VOTRE PORTE LES BISOUNOURS ok .............


Oui, "la barque est pleine", on a déjà entendu ça!

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Mme Widmer-Schlumpf se moque des citoyens. Et ça continue quand elle déclare qu'il n'y a pas eu d'exode d'argent des fraudeurs allemands vers Singapour, alors que les CD volés disent le contraire ...


Il en sort presque tous les jours, encore UBS hier en Allemagne. Que les banques en Suisse traitent des fonds étrangers n'est pas le problème, qu'ils soient déclarés au pas, ce dont elle n'ont pas à se soucier. Le problème c'est que beaucoup de banques ont aidé activement des étrangers à éluder l'impôt et c'est ce qu'on nous reproche. On peut difficilement en vouloir aux lésés de jouer leur carte.


A force d'avoir plié quasiment jusqu'à se mettre à genoux devant les exigences US, comment faire pour freiner, hein ? Je veux bien que certaines de nos banques ont peu hésité à faire des affaires sans arrière pensée, mais tout de même. Combien d'emplois sont maintenant menacés dans ce domaine. Agissons froidement et vite, Madame la Présidente ou rendez votre tablier.


Mme Widmer-Schlumpf , sur le dossier fiscal international, n'est plus crédible. Elle cède sur tout et ne réalise même pas qu'elle a des atouts en main, comme le passage des camions européens à travers la Suisse. Plus d'un membre du congrès américain a des comptes en Suisse. Mitt Romney lui-même reconnaît en avoir eu. Utilisez ces atouts. Vous êtes hors jeu. Cédez votre place!


@bernard, cest sur que une minoritee de banquier on utiliser des methodes iligales, idem pour les banque fracaise allemande ou britanique qui sont trop souvent a la limite etiquement e juridiquement, les banques sont victime de leur success, les coupables doivent etre punis mais inutile de stigmatiser tout lindustrie bancaire pour certaine exeptions galeuses...


@rebeca Persone ne dit que la suisse mene le monde, la suisse a batis un service bancaire d pointe et certaine critique sont acceptable mais pas la peine de raconter nimporte quoi.....


Monsieur Meberg.... Avec ce qui se passe. Le marasme dans lequel on est en train de tomber, ce nid de guêpes, construit par les dirigeants des banques, qui pour s'en sortir ont pas hésité à vendre ou donner les noms de simples employés.... ah bon notre système bancaire est bon... Ces dirigeants risquent de s'en sortir sans rendre des comptes, nous le peuple, on subira la réputation faite.


La Suisse ne mène et n'a jamais mené le monde!


Ce que je comprends, même en étant Suisse, c'est que le monde est un grain de sable et que nous sommes tous sur le même bateau et il va bien falloir faire avec!


les principe de base de la suisse de neutralitee et dindepandance font que la politique fiscal et bancaire suisse est legitime dans le monde,.,


vous ne comprener pas votre pay si vous etes contre le systeme bancaire suisse.


Effectivement, je ne suis Suisse que depuis le XVIème siècle! Je ne devrais vraiment pas avoir le droit de m'exprimer et on devrait pouvoir me retirer ma nationalité!


vous etes certainement pas Suisse ou vous ne connaisser pas votre pays.


je suis pas de votre avis.... bonne nuit ....mais vous comprendrez que la liberte fiscal favorise certain pays.


Oui bonne nuit. Tu as effectivement le droit de ne pas être de mon ou notre avis, mais tu pourrais argumenter!

1 Recommandation 0 Signaler un abus

je ne vois pas cela comme etants lese, pour le moment les francais parte a Londres , cest de la libre concurence fiscale.


Ah non? des milliards dormant dans nos coffres et faisant notre prospérité actuelle (mais néanmoins temporaire) qui ont échappé au fisc de divers pays, et ils n'ont pas été lésés?

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Le secret bancaire n'est pas dans la constitution. Il découle, si mes souvenirs sont bons, de l'art.47 de la loi fédérale sur les banques.


Vos souvenirs ne sont pas tres bons. Le code civil protege la sphere prive de tous les citoyens et le code des obligations le secret des affaires. Le secret bancaire n'est pas un droit mais une contrainte legale qui s'applique aux banques

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Désolée, ton jargon m'échappe! Admettons que la Suisse soit libre de pratiquer des conditions fiscales avantageuses (qui lèsent d'autres pays), ces pays sont aussi libres de demander des comptes à la Suisse pour les avoir lésé!


la suisse souhaites rester libre et ne souhaite pas cooperer avec l europe et notre neutralitee est legitime, et nous comprenons les francais qui ne souhaites pas se faire voler par des impots demantiel vienne sinstaller en suisse . pour payer les 150 millions de frais du chef de letat francais.....


La Suisse ne souhaite pas coopérer avec l'Europe... Soit! Mais a-t-elle le choix quand un franc sur deux est gagné grâce à l'Europe?

2 Recommandation 0 Signaler un abus

tous le monde est libre de sexiler fiscalement,.,,,,,,,, la suisse est libre de pratique des conditions fiscale avantageuse en concurrence avec londres etc.....


parler avec votre avocat conseil il vous expliqueras laspect juridique des choses en matiere de secret bancaire..... aussi en matiere de moralitee je comprend les gens qui ne souhaites pas se faire voler par des impots demantiel ou par des gouvernement ilegitimes...... vous ne comprenez pas que chaque pays est libre de pratique des conditions fiscale avantageuse......


J'ai lu ton texte tiré de Wikipedia, mais en aucun cas il ne cite un article de loi faisant mention du secret bancaire figurant dans la Constitution suisse. Et ce n'est pas parce qu'il se pratique depuis 70 ans, au mépris de la moralité, qu'il fait force de loi!


Les banques suisse ont utilisé, notamment aux USA des méthodes proche du grand banditisme. Et maintenant on paie les pots cassés. Cela n'a rien à voir avec EWS. La situation serait la même avec UM ou CB.


oui bien sure mais cela cest rien,.,,,,, bas besoin de voter le system present fonctionne depuis 70 ans,.....si vous aviez lue mon texte vous auriez vue que le secret bancaire est gravee dans la constitutions suisse depart la neutralitee du pays et le droit des obligations suisse.


Citez-moi le nom d'un Conseiller fédéral qui est crédible...j'attend...


Nobody. Pardon Mr Nobody.

8 Recommandation 0 Signaler un abus

en suisse on applique le secret bancaire depuis 70 ans sur des bases tres claires. pour la votations je vois pas lurgence on continues sur les memes bases qui font la force de notre pays depuis 70 ans, neutralitee, indepandance, discretions et justice pour tous.


Si les autres sont d'accord autrement ça se passe comme maintenant, on se fait démonter au pied de biche. Pour le reste, avant de retourner au JO, je vous suggère de relire Jean de La Fontaine, tout est dedans, entre autre : la raison du plus fort est toujours la meilleure. Le reste relève du rêve mais c'est assez dans notre caractère...

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Oui, on applique le secret bancaire sans qu'il ne soit inscrit dans la Constitution. As-tu pris la peine d'ouvrir mon lien?

1 Recommandation 0 Signaler un abus

http://www.admin.ch/ch/f/ff/2010/6051.pdf


La Première Guerre mondiale et ses crises économiques et financières engendrent un afflux encore accru de capitaux européens vers les banques suisses, engendré notamment par la stabilité du pays, sa neutralité et son secret bancaire5. La Suisse devient dès lors une « plaque tournante de capitaux internationaux » en raison de son caractère de refuge de prédilection pour les capitaux5. Toutefois, les gouvernements européens, dès la fin du conflit mondial et face à la fuite des capitaux de leurs ressortissants, entreprennent des démarches visant à limiter l'usage du secret bancaire, ce que refuse le Conseil fédéral arguant de l'importance du secteur pour l'économie nationale6.


qui l'a inscrit pour la première fois dans un texte législatif fédéral, visait à éviter que des indications sur les émigrés juifs fuyant l'Allemagne tombent entre les mains d'émissaires des organismes nazis qui les auraient utilisés pour pratiquer un chantage sur leurs familles restées au pays2.


Le secret bancaire en Suisse désigne l'interdiction qu'ont les banques suisses de livrer des informations sur leurs clients à des tiers.Il fait l'objet de controverses régulières et a joué un rôle important dans la politique de la Suisse au xxe siècle2.Selon Philippe de Weck, ancien président de l'UBS, la loi de 1934, qui l'a inscrit pour la première fois dans un texte législatif fédéral, visait


Dès la fin du xixe siècle, le secret bancaire est largement pratiqué par le secteur bancaire suisse et se base sur le droit des obligations (devoir de discrétion entre contractants) et le droit civil (protection de la sphère privée)3. Par conséquent, une éventuelle violation n'entraînait que des poursuites civiles, sur la seule demande de la partie lésée, et ne prévoyait qu'une réparation via des dommages-intérêts4. Au début du xxe siècle, l'augmentation de la charge fiscale dans les pays voisins, notamment la France, alliée au secret bancaire suisse accroît l'attrait du système bancaire national pour les capitaux étrangers et la compétitivité du secteur au plan international4.


Il y as beaucoup plus dexiler fiscaux americain , francais et allemand a Londres que en Suisse.


mrs west je comprend bien mais cest impossible, vous devez vous en prendre au contribuables francais qui viole vos loi et quitte le pays a cause de votre manque de competitivitee, mais en Suisse et partout dans le monde on respecte nos lois. Tous les pays avec un secret banquaire nom pas aussi bien reussi que la suisse.


Ah, au fait, je ne suis pas Française mais tout ce qu'il y a de plus Suisse! Mais peut-être n'ai-je pas bien compris ton post de 20h21! Comment dire, tu n'est pas très facile à comprendre en-dehors de tes copier/coller...

Signaler un abus

Sauf que, le secret bancaire n'est pas inscrit dans nos lois!

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Si vous arrivez à écrire ça sans rire, vous êtes le cousin de Buster Keaton...sacré farceur!


La Suisse a bâti son aisance avec le secret bancaire qui, contrairement à ce que prétend Philippe Meyer n'est pas inscrit dans la Consititution. Ce n'est tout simplement pas moral et que d'autres pays aient des comportements tout aussi immoraux ne change rien à l'affaire. Et je ne trouve pas plus immoral que maintenant, en temps de crise mondiale, les pays qui ont été lésés par ce fameux secret...


... secret bancaire viennent réclamer des comptes à la Suisse qui a bâti sa richesse sur cette escroquerie!

2 Recommandation 0 Signaler un abus

pierre piller, la concurance fiscal na pas de limite, pas la peine de viser la suisse , elle existe aussi partout dans le monde a monaco, bahamas, hong kong, cayman, meme dans le delaware usa, et dans plus de 50 pays dans le monde. cest une perte de temps de viser les banques suisse il faut viser les contribuables


Enfin on en apprend un peu plus sur les exigences américaines et merci à la TSR. Mais comme l'a dit Mr Auberson et je le répète, une grande partie des 10000 employés qui ont été balancés n'ont strictement rien à voir dans ce dossier!


Je confirme la crédibilité d'Elevine widmer-Schlumpf est remise en cause Je trouve que la crédibilité de Monsieur Blocher étais quand même beaucoup mieux ! A rien n'y comprendre pourquoi cette widmer schlumpf à été réelue !


Ah bon, CB a été, durant son court passage, en charge des finances?

1 Recommandation 0 Signaler un abus

les americains et autre pays doivent comprendre que la concurrence fiscal est legitime et le metier de banque et secret banquaire suisse et parfaitement legitime. si cest pas en suisse ces a syngapoore ou monaco et bahamas... la concurence fiscal na pas de limite il faut laccepter.


La loi des nombres.. vous pensez sincèrement que 8 millions de CH vont être capables de vendre cette salade au reste de tous ceux qui veulent nous faire payer les impôts qu'ils n'ont pas encaissés à cause de notre secret bancaire? Aspirine ou 2dl de blanc, bonne soirée.

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Cest simple a comprendre le general manager au Credit Suisse il est Americain donc sil ne cooperaires pas avec les Americain pour degonfler des clients il ne rentre plus chez lui, donc conflit dinteret.


Pierre Pille, je dirais que les groupe comme nestle et novartis ou roche on bien conserver une attache en Suisse et des principes directeure en Suisse, le Credit Suisse et LUBS on perdue le control des affaires sur la base de decideure hors de Suisse qui ne proteges plus linteret de ces banque comme banque suisse.


Partiellement d'accord avec cette remarque. Mais CS et UBS sont des sociétés de droit suisse et consolident leurs filiales en CH. Donc le monde politique a une immense responsabilité sur cette débâcle. La taille de leur bilan était connue de tous, FINMA, CF + 246 représentants du peuple et autre commission de gestion.

Signaler un abus

dans nos banque Suisse on as beaucoup trop despions qui se sont infiltrer pour voler nos secret professionel au profit de puissance etrangerer et de group concurrent..


@pierre piller. Alors expliquez-moi: Pourquoi les banques des 'paradis fiscaux' anglo-saxons ou asiatiques n'ont-elles pas les mêmes problèmes que les banques suisses? Est-ce que ces banques situées à l'étranger traitent mieux leurs employés? Ou est-ce qu'elles ont une meilleure stratégie? Ou peut-être le CF n'a pas de cou...?

Signaler un abus

Lorsqu'on traite les employés comme on les traite depuis 20 ans, il n'y a rien d'étonnant. La culture "secret bancaire" allait avec la protection non écrite des employeurs. Maintenant, les banques prennent toutes leurs précautions pour balancer les "non-compliants" alors qu'elles exigent plus de chiffre en fermant les yeux. Après on vire les "coupables" pris, risible.

3 Recommandation 0 Signaler un abus

Dire que les parlementaires ont choisi EWS au lieu de mme keller-sutter qui elle, était courageuse et aurait fait front, tout ça parce qu'elle était trop intelligente pour eux (selon les journalistes).


Le Credit Suisse et L UBS sont devenus des banque que les Americains controle.


La plus grosse erreure de l industrie des banques Suisse cest davoir permis a L'UBS et au Credit Suisse de perdre leur attache Suisse et de mettre des managers americain qui ne defendes pas les interets des Suisses.


D'accord en partie mais dans ce cas là, vous pouvez y ajouter Nestlé, Novartis, Roche et bien d'autres, qui font plus de 90% de leur chiffre à l'étranger. Ceci n'explique pas les milliers filatures US sur des employés de banques suisses qui s'étaient engagées à ne pas le faire dès 2001. On récolte ce qu'on sème et lorsque M. Hummer, grand donneur de leçons doit vendre sa banque, y'a problème, non?

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Les americain sont responsable de la crise des sub primes et des credits qui ruinne actuellement notre monde, les amerciains ont venduent consciement leur produit pourris toxique a l'UBS qui cest fais avoir pour 15 milliards par Goldman sachs qui les as trompee avec le gouverneme, et les Suisse on perduent 30 milliards avec Madoff et maintenant il au USA pas d;autre choix que de trouver autres cho


Dans cette histoire de banque cest principalement les banque americaines qui sont jaloux du succes des banques Suisse. Il y a plus dargent au noir a wall street et dans les fonds americain et Londres, que partout au monde... Les banques Suisse se font avoir dans cette histoire lamentable pour notre industrie bancaire que tout les pays jalouse.


Le peuple suisse a voté un parlement et le parlement a voté une conseillere fédérale qui a trahi son parti L'UDC. Et maintenant après avoir trahi son parti elle trahi le peuple suisse. Eh oui le secret bancaire est inscrit dans la constitution elle l'a violé. Comme dit le dicton celui qui viole un oeuf viole un boeuf ou presque. On a seulement ce qu'on mérite.


Oui Christelle cest bien la democratie chaqun dis ce quil pense, , mais les socialistes aurais du trouvez quelqun avec un peut plus dexperience et de poid politique.. Les socialiste ils on personne? Un jeune qui sapuis sur un journal pour des accusations cest limitee.


La politique est un metier d'homme sage et la sagesse sacquiert avec l'experience.


Le plus triste dans ces histoires, aussi bien USA qu'UE, c'est que l'histoire de la fin pour la Suisse était écrite depuis longtemps mais on a RIEN voulu voir tant que les recettes fiscales rentraient. On ne peut pas bâtir une industrie sur le secret bancaire, tôt ou tard ça se termine, lorsque les autres n'y trouvent plus d'intérêt. On y est. Monde politique responsable à 100%.


Il se prend pour qui ce jeunet a donner des lecons a madame la Presidente Widmer Schlumpf.!


Enfin toujours est il que la Conférération donne en pâture de simples employés qui n'ont fait qu'obéir aux ordres de leurs boss

5 Recommandation 0 Signaler un abus

en démocratie, chaque citoyen a le droit d'avoir son opinion sur les prestations des élus

13 Recommandation 0 Signaler un abus

élection du CF par suffrage universel. Maintenant EWS comprend qu'il ne fallait pas saborder son parti et en créer un avec un ours bernois mielleux, lui même en rupture avec l'UDC


Je crois qu'il y a de grandes confusions et qu'il est temps d'apporter des éclaircissements dans ce dossier. D'abord et contrairement à ce qui a été dit, une gde partie des employés qui ont été balancés n'ont RIEN mais ABSOLUMENT RIEN à voir avec les autorités fiscales américaines. Simplement parce qu'ils n'ont JAMAIS eu affaire avec des clients US de près ou de loin. Alors pourquoi sont-ils .....


....concernés et ont-ils été associés à ce scandale? Nous attendons de pied ferme les réponses et explications de la part du Conseil Fédéral et Eveline en particulier ainsi que de la part des banques en question!!!!!

12 Recommandation 0 Signaler un abus

Widmer Schtroumpf ? Connais pas !


dès le départ, je n'ai pas cru en elle. Les seules bonnes décisions prises l'ont été par les suggestions de M. Hildebrand. Mais brader le secret bancaire, c'est manquer de caractère et de pouvoir de s'imposer. Ses prédécesseurs se retourneraient dans la tombe. Et on dira à nouveau que les femmes ne savent pas faire de la politique.


Gouverner n'est jamais facile. Mais quand on accepte ce genre de responsabilité et que les décisions que l'on a prises s'avèrent avoir de graves conséquences, on assume et en personne. Cela pourrait d'ailleurs s'appliquer un jour à des décisions hâtives et peu réfléchies (sans avoir, précisément, bien étudié les conséquences au préalable) prises récemment dans le domaine énergétique.


A force de vouloir bien faire, on fait tout mal... Le conseil Fédéral n'a pas à intervenir en faveur de banques privées et surtout pas à chaud et en urgence. Ne peut-on lancer une pétition pour demander à ce que les banques Suisses restent en Suisse? Notre pays se veut neutre et avancé, mais nous agissons (finances, armes, marchés) comme des crapules de la pire espèce...


Cette dame a non seulement baissé pantalon et slip sur injonction des carnassiers du Delaware et autres îles paradisiaques, mais elle a livré des milliers de personnes innocentes du milieu bancaire qui n'osent plus sortir de nos frontières ! La Suisse doit demeurer un pays fort, respecté, souverain !


EWS = intransigeante et cassante vis-à-vis des plus faibles et profil bas vis-à-vis des plus forts. Je sais de quoi je parle ...!


La Schttroumpfette aux 5% d électeurs devrat s en retourner dans ses chers Grisons casser des noix et en faire des tourtes



Retour à l'article
Publicité