Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 00:01

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

9 Commentaires

Genève et sociialiste ça cole pas !


les chaufeurs ont pas droit au port d'armes?


Trop risqué. Le temps de sortir une arme, l'agresseur ne va pas rester inactif. Et ce n'est pas lui qui risque d'y rester. Un bon réflexe, celui du chauffeur qui a composé le n° de la police tout en continuant à converser, et qui a permis de les localiser. Mais il faut pouvoir le faire, les situations n'étant pas toujours les mêmes.

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Non, mais les spectateurs du dernier "Batman", oui ! Nous avons vu le résultat.

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Oui c'est ça, donnez des armes à tout le monde, ça va effectivement régler le problème... Y'a qu'à voir ce qui se passe aux Etats-Unis, c'est ça que vous voulez ?

5 Recommandation 0 Signaler un abus

Quand un chauffeur de taxi a un pistolet pointé dans le dos, à quoi pourrait lui servir une arme dans sa boîte à gants? Il n'aurait pas le temps de la sortir qu'il prendrait une balle dans le corps. Le seul conseil de la police dans ces cas là est de ne pas résister et de donner à l'agresseur ce qu'il demande. Une fois parti, il faut laisser la police agir pour retrouver le coupable.

8 Recommandation 0 Signaler un abus

Les taxis genevois ne sont plus adaptés à l'environnement criminogène qui s'est installé ces dernières années. Il serait nécessaire de sécuriser l'habitacle à l'aide d'une paroi entre le client et le chauffeur.


Les politiciens de cette charmante cité aussi, ne sont plus adaptésà cet environnement...

15 Recommandation 0 Signaler un abus

je bosse pas au taxis mais vôtre idée est bonne.reste tjs le risque au moment du paiement ...a moins que le chauffeur s'enferme et paye par un passage dans la paroi vitrée de protection .c une idée.



Retour à l'article
Publicité