ACCUEIL 29.7.2014 Mis à jour à 17h59

«Un échec de l'accord fiscal serait un désastre»

Suisse-Allemagne

Eric Sarasin, président de la Chambre de commerce Allemagne-Suisse, espère que l'accord fiscal entre les deux pays passera la rampe bientôt.

Mis à jour le 01.07.2012 1 Commentaire
Eric Sarasin, président de la Chambre de commerce Allemagne-Suisse.

Eric Sarasin, président de la Chambre de commerce Allemagne-Suisse.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

En cas d'échec, «il faudrait tout recommencer à zéro, cela prendrait peut-être des années avant qu'un nouvel accord existe», affirme Eric Sarasin dans un interview à la SonntagsZeitung. Les banques suisses qui ont misé sur l'impôt libératoire devraient alors continuer à attendre une sécurité juridique, dit celui qui est par ailleurs aussi le chef de la division Private Banking au sein de la banque Sarasin.

Et du point de vue allemand, il y a un risque que les évadés fiscaux transfèrent simplement leur argent hors de Suisse vers d'autres pays, explique Eric Sarasin. Et ce dernier de souligner la valeur de modèle que peut prendre un accord avec l'Allemagne: la résolution de ce conflit fiscal pourrait selon lui entraîner des succès rapides avec d'autres pays.

Eric Sarasin n'estime toutefois pas que ce différend puisse peser sur les échanges commerciaux entre la Suisse et l'Allemagne. Celles- ci ont des relations riches de longue date. «Le mécontentement lié aux affaires fiscales ne laisse - en tout cas pour l'instant - aucune trace visible», dit-il.

Outre-Rhin, l'accord est combattu au Parlement. Pas plus tard que vendredi lors du premier examen de la loi de ratification au Bundestag, les partis du SPD, des Verts et de l'extrême-gauche (Linke) ont rejeté les règles négociées par les deux gouvernements.

(ats/Newsnet)

Créé: 01.07.2012, 19h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Michèle Herzog

02.07.2012, 12:35 Heures
Signaler un abus

Cet accord Rubik ne prévoit aucune transparence. Il ne faudra pas s'étonner qu'il soit refusé par les parlementaires allemands cet automne. Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce