Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 03:40

Fusillade en Valais En Europe, les médias parlent de la tuerie de Daillon

Le drame de Daillon a été relayé par les sites des médias et par les réseaux sociaux. Des critiques parfois acerbes contre la Suisse sont émises, relançant le débat sur la possession d’armes à feu.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La fusillade à Daillon a suscité stupeur et consternation dans de maints pays d’Europe.

De nombreux lecteurs ont fait part de leur inquiétude sur les sites des quotidiens français Le Monde, Libération et Le Figaro.

Certains comparent la tuerie de Daillon avec celle survenue en décembre aux Etats-Unis. «La folie ne connaît pas de frontière nationale», rappelle un lecteur sur le site du Figaro».

«Enlevez-leur leurs armes»

La possibilité pour les Helvètes de pouvoir garder leurs armes de service à la maison est également pointée du doigt.

«La Suisse doit faire un gros effort pour que les armes des conscrits restent désormais aux arsenaux et plus au domicile comme le voulait la tradition militaire suisse», réagit un internaute sur le portail de Libération.

Avec Facebook et Twitter, la nouvelle s’est rapidement répandue dans les pays voisins de la Suisse, comme en Italie et en Allemagne. «S’il vous plaît, enlevez-leur leurs armes, car ils ne savent pas ce qu’ils font», pouvait-on lire sur le portail d’un média allemand.

Jusqu'en Norvège

"Des types dérangés existent malheureusement partout", commente un lecteur du quotidien en ligne autrichien Kronen Zeitung. Des réactions similaires ont été postées sur plusieurs sites d'autres pays.

"Même la Suisse n'est plus épargnée", constate un lecteur sur un média belge, alors que la chaîne de télévision publique britannique BBC en a même fait sa "breaking news" (un urgent).

La fusillade a également été relayée en Norvège. Le 22 juillet 2011, l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik avait tué 77 personnes en faisant d'abord exploser une bombe près du siège du gouvernement de centre-gauche, puis en ouvrant le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoeya.

(ats/nxp)

(Créé: 03.01.2013, 15h58)

Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.