Dimanche 28 août 2016 | Dernière mise à jour 13:49

Canton de Saint-Gall En panne, il laisse 100'000 francs dans sa voiture

Un automobiliste est parti à pied en quête d'une station-service, laissant dans sa voiture une partie de l'héritage qu'il venait de toucher.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'incident insolite s'est produit vendredi, a indiqué la police cantonale de St-Gall ce dimanche. Une patrouille de police qui passait par là a découvert dans le véhicule laissé sur la bande d'arrêt d'urgence une liasse de billets de 100 et de 200 francs sur le tapis de sol devant le siège du passager, dans une enveloppe ouverte, pour un total de 100'000 francs en liquide.

Sortie de fiduciaire

Le propriétaire du véhicule a été intercepté quelques mètres plus loin par une seconde patrouille. Il a expliqué aux policiers que c'était sa voiture et qu'il s'en allait chercher de l'essence.

Quant à la bagatelle de 100'000 francs qui traînait dans sa voiture, l'homme de 31 ans avait une explication imparable: il venait de les toucher tout à fait légalement dans une fiduciaire. L'homme avait en effet hérité d'une fortune de 70 à 90 millions de francs. (ats/nxp)

(Créé: 24.01.2016, 16h16)

Sondage

Ne plus imposer des devoirs après l'école, une bonne idée?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.