Lundi 29 août 2016 | Dernière mise à jour 05:39

Canton de Zurich Fusillade dans une villa: elle criait en pyjama!

Un homme a été tué et une femme grièvement blessée cette nuit à Weiach. Un autre homme présent dans la villa est indemne. Que s'est-il passé?

Image: DR/Photo d'illustration

Google Map

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police zurichoise, alertée par des coups de feu entendus dans une maison, a découvert dans une villa un homme mort et une femme grièvement blessée. Les circonstances du drame sont peu claires.

En plus de la victime, âgée de 51 ans, et de la femme, de 47 ans, héliportée à l'hôpital dans un état grave, un homme de 48 ans se trouvait sur les lieux, vers 4h. Ce dernier était indemne. Cela ne signifie pas qu'il est l'auteur des coups de feu, a déclaré un porte-parole de la police.

«Nous ne savons pas qui a tiré», a-t-il dit. La police pense en revanche que personne d'autre n'a participé à la fusillade. L'alarme a été donnée de la villa même. Une enquête et une autopsie ont été ordonnées. La police ignore notamment quels étaient les rapports entre les trois personnes impliquées. (ats/nxp)

(Créé: 17.01.2016, 09h47)

Sondage

Ne plus imposer des devoirs après l'école, une bonne idée?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.