Vendredi 26 mai 2017 | Dernière mise à jour 20:32

Epuisement Il s'endort dans un magasin de meubles saint-gallois

Très fatigué après s'être diverti, l'individu serait entré dans le commerce à peine ouvert et se serait couché. La police a finalement arraché le dormeur des bras de Morphée.

Image: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un homme endormi à poings fermés dans un lit d'exposition. C'est la drôle de surprise qu'a eue un employé d'un magasin de meubles de Rorschach (SG) peu après l'ouverture du commerce samedi matin. Celui-ci n'a pas réussi à réveiller l'intrus et a appelé la police.

Les forces de l'ordre dépêchées sur place ont finalement arraché le dormeur des bras de Morphée, rapporte la police cantonale saint-galloise en début de soirée. Très fatigué après s'être diverti, l'homme de 31 ans serait entré dans le commerce à peine ouvert et se serait couché. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2015, 20h01


Sondage

Aimeriez-vous travailler à temps partiel?




Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.