Jeudi 30 mars 2017 | Dernière mise à jour 06:07

Zurich La geôlière avait changé peu avant sa fuite

La surveillante de prison Angela Magdici a aidé à s'évader un Syrien Hassan Kiko condamné pour viol en Suisse.

Angela Magdici, 32 ans, et Hassan Kiko, 27 ans, sont suspectés d'avoir pris la fuite en Italie.

Angela Magdici, 32 ans, et Hassan Kiko, 27 ans, sont suspectés d'avoir pris la fuite en Italie. Image: Kapo Zürich

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La fuite de Hassan Kiko, un Syrien condamné en Suisse pour le viol d'une ado de 15 ans, continue de poser de nombreuses questions, et principalement autour de la surveillante Angela Magdici qui l'a aidé.

Son mari, dont elle était en instance de divorce, ne comprend toujours pas. «Je n'avais plus de nouvelles de sa part depuis trois mois», a-t-il déclaré à 20 Minuten. Il ne sait pas quoi dire à leurs amis communs qui l'appellent pour savoir ce qui s'est passé.

Changement d'attitude

Le couple s'est rencontré voici trois ans à un tournoi de boxe thaïe et ils se sont mariés en 2014. Angela a demandé le divorce voici trois mois. «Elle est partie, comme si je n'étais pas à la maison. Elle a tout pris et des amis l'ont aidée.»

Il raconte comment sa femme a changé voici cinq mois. «Avant, elle était amoureuse et avait un grand cœur. Elle me préparait à manger, s'occupait de moi.» Mais avec le temps, elle devenue indifférente, puis agressive.

Une séparation éclair

L'époux a très vite soupçonné un deuxième homme dans la vie d'Angela, mais sans certitude. «Un jour, elle a reçu un SMS en arabe et sa meilleure amie a dû le traduire très vite», raconte-t-il. Il pense aujourd'hui que le message a été envoyé par le détenu syrien.

Peu avant la séparation, elle s'est intéressée au Coran. Le mari ne sait pas d'où lui est venue cette idée mais il se rappelle que son épouse avait été très touchée par un documentaire sur la Syrie. Une semaine plus tard, elle quittait le domicile commun à Dielsdorf (ZH).

Questions autour de la prison

Pour sa fuite avec Hassan Kiko, elle a pris le BMW X1 que le couple avait acheté ensemble. Un mandat d'arrêt international a été émis à leur encontre.

Le directeur de la prison de Limmattal à Dietikon, Roland Zurkirchen, n'avait pas connaissance d'une éventuelle histoire d'amour, a-t-il précisé au Blick. Mais la sécurité au sein de la prison est remise en question. Le second surveillant de nuit était en pause et la fuite du couple n'a été découverte qu'au moment de sa prise de service, plusieurs heures après l'évasion. (nxp)

Créé: 10.02.2016, 14h02

La Suisse aurait-elle dû interdire la bannière anti-Erdogan?

Oui, il y a des limites à ne pas dépasser

 
32.8%

Non, il faut garantir la liberté d'expression

 
56.3%

Je ne me sens pas concerné

 
10.9%

3575 votes au total

Vols en baisse mais violence en hausse: vous sentez-vous en sécurité en Suisse?

Oui

 
52.5%

Non

 
39.0%

Je ne me pose pas la question

 
8.5%

3213 votes au total

Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.