ACCUEIL 23.10.2014 Mis à jour à 01h03

Les deux dauphins sont morts à cause d'antibiotiques

Parc Connyland

La mort des deux dauphins a été causée par des dommages au cerveau après l'utilisation d'antibiotiques. Une enquête a été ouverte contre deux vétérinaires.

Mis à jour le 23.01.2012 7 Commentaires
Le parc Connyland

Le parc Connyland
Image: Keystone

Articles en relation

Le cerveau des deux dauphins morts au parc de loisirs Connyland était endommagé par des antibiotiques.

Les animaux sont décédés les 8 et 13 novembre 2011. Un empoisonnement est exclu par le rapport d'autopsie. L'enquête devra déterminer si les vétérinaires qui ont prescrit ces antibiotiques se sont rendus coupables d'actes punissables pénalement.

Le Ministère public a aussi pu identifier la personne qui avait envoyé des menaces contre le parc de loisir. Il s'agit d'une femme de 28 ans qui n'a aucun lien avec Connyland ou des organisations de protection des animaux. Une enquête a été ouverte contre elle.

Plainte en 2010 déjà

Des organisations de protection des animaux avaient déjà déposé plainte contre le parc de loisir Connyland en 2010. OceanCare et la Fondation pour l'animal dans le droit avaient dénoncé les mauvais traitements infligés aux dauphins du parc de loisir.

Les deux organisations se basaient sur des déclarations de deux «entraîneurs» du delphinarium. Le procureur en charge du dossier avait classé la plainte en novembre 2011.

Ce même procureur a été dessaisi de l'enquête sur les menaces anonymes contre Connyland. Il préside en effet un club de handball sponsorisé par le parc de loisir. Le magistrat a été fortement critiqué pour ne pas s'être dessaisi lui-même des deux dossiers.

Motion au National

La mort des deux dauphins a aussi provoqué des remous au niveau fédéral. La conseillère nationale Brigitta Gadient (PBD/GR) a déposé une motion demandant l'interdiction avec effet immédiat d'importer des baleines et des dauphins.

Le Conseil fédéral a refusé la motion, mais il a déclaré être prêt à un tour de vis si nécessaire. Le gouvernement a rappelé dans sa réponse qu'il a déjà durci en 2008 les conditions pour détenir des animaux sauvages particulièrement difficiles à soigner et à garder.

Une interdiction générale d'importer n'est pas nécessaire, estime le Conseil fédéral. Le commerce de cétacés est déjà sévèrement réglementé et contrôlé par la convention internationale sur les espèces menacées d'extinction. (ats/Newsnet)

Créé: 23.01.2012, 11h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

Alex Delaun

23.01.2012, 12:48 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Personnellement, je ne suis jamais allé dans ce genres d'attractions , je trouve ça pitoyable, l'homme se vante de descendre du singe, mais jamais un singe ne se vanterait de descendre e l'homme ! Répondre


-christian Terraz

23.01.2012, 14:30 Heures
Signaler un abus 7 Recommandation 0

Les Dauphins n'ont rien à faire dans des piscines, pauvres bêtes. Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce