Vendredi 2 décembre 2016 | Dernière mise à jour 23:02

Valais Les freeriders de l'avalanche ont été identifiés

Il s’agit d’un Autrichien âgé de 26 ans et d’un Allemand de 34 ans qui résidait dans la région.

Photo prise sur le lieu de l'avalanche

Photo prise sur le lieu de l'avalanche Image: Police cantonale valaisanne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les autorités valaisannes ont identifié les deux skieurs qui ont ont perdu la vie dans une avalanche samedi après-midi dans le secteur de La Tzoumaz/Riddes. Il s'agit de d’un Autrichien âgé de 26 ans et d’un Allemand de 34 ans qui résidait dans la région, a annoncé dimanche la police cantonale valaisanne.

L’un des freeriders est décédé après avoir été bloqué par l’avalanche contre un arbre tandis que la secondc victime a perdu son «airbag» lorsqu’elle a été emportée par la plaque à vent. Elle a été retrouvée morte enfouie dans la coulée de neige.

Les victimes faisaient partie d'un groupe de quatre skieurs très expérimentés, plusieurs ont participé à des compétitions dans le monde du freeride. Tous étaient équipés du matériel d’usage pour la pratique du hors-piste, avec notamment un système «airbag».

Le lieu de l'accident:

45 minutes sous la neige

Vendredi après-midi, un homme de 55 ans a été emporté par une avalanche alors qu'il skiait hors-piste sur le domaine d'Andermatt-Sedrun, dans les Grisons. Retrouvé après trois quarts d'heure, il a été hospitalisé dans un état critique.

Il avait quitté le groupe auquel il appartenait pour aller skier hors piste avec deux personnes dans le Val da Giuv. Alors qu'il s'était un peu éloigné de ses compagnons, il a été surpris par une coulée qui s'est déclenchée à une altitude de quelque 1800 mètres peu après 14h00, a indiqué samedi la police grisonne.

Il est parvenu à skier sur l'avalanche un certain temps, mais a finalement été emporté, se retrouvant prisonnier sous la neige. Ses collègues ont rapidement prévenu les secours et le quinquagénaire a pu être retrouvé après 45 minutes, bien qu'il ne fût pas équipé de matériel de détection anti-avalanche.

Dans le canton de Saint-Gall, les skieurs et les clients d'un restaurant à la station de ski Pizol (SG) ont été renversés samedi après-midi par une avalanche. Personne n'a été blessé. Une portion de la piste a été fermée.

Danger d'avalanche marqué à fort

Le danger d'avalanche restait marqué dimanche en Valais, de degré 3 sur 5. Le risque était également marqué dans l'Oberland bernois et les Alpes fribourgeoises, sur le versant nord des Alpes en Suisse centrale et orientale, au nord du Tessin, en Engadine et dans les vallées méridionales des Grisons.

Le danger d'avalanche est fort, de degré 4, dans le nord des Grisons, indique l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) dimanche sur son site.

Lundi, le danger d'avalanches spontanées diminuera dans le nord. Cependant, la situation reste globalement critique en dehors des pistes de ski, avertit le SLF. Bien que le risque diminue, le manteau neigeux est souvent fragile. (ATS/nxp)

(Créé: 17.01.2016, 15h31)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.