ACCUEIL 23.7.2014 Mis à jour à 16h47

Un «guérisseur» bernois a transmis le sida à 16 victimes

Contamination

L'homme a sévi pendant quatre années dans le canton de Berne. Il piquait ses victimes avec des aiguilles infectées par le virus. Quatre affaires ont été classées.

Mis à jour le 30.08.2012 11 Commentaires
L'enquête ouverte depuis 2005 n'a pu être terminée que maintenant parce que les noms des personnes infectées avec le VIH et ayant eu des contacts avec le prévenu n'ont été découverts qu'au fil des années.

L'enquête ouverte depuis 2005 n'a pu être terminée que maintenant parce que les noms des personnes infectées avec le VIH et ayant eu des contacts avec le prévenu n'ont été découverts qu'au fil des années.
Image: AFP

Partager & Commenter

Un «guérisseur» est mis en accusation devant le tribunal régional Berne-Mittelland pour avoir infecté intentionnellement 16 personnes avec le virus VIH entre 2001 et 2005. La majorité d'entre elles fréquentaient son école de musique.

Drogués puis piqués

L'homme est accusé de lésions corporelles graves multiples et propagation de maladies de l'humain, a indiqué jeudi le ministère public régional Berne-Mittelland. Dans l'accusation, on part du principe qu'il s'est procuré du sang auprès d'une ou de plusieurs personnes porteuses du virus pour ensuite en infecter ses victimes.

Il leur demandait, sous divers prétextes, de lui permettre de les piquer, ou les piquait avec un objet inconnu sans les avertir ou en profitant d'un évanouissement passager dû à l'absorption d'une boisson qu'il leur servait. Le prévenu conteste tout ce qui lui est reproché.

Dans quatre affaires, la procédure a été classée définitivement, car des contacts à risque entre les personnes concernées et le prévenu ne peuvent pas être prouvés. La procédure contre une deuxième personne prévenue a également été classée, la suspicion de sa participation aux actes n'ayant pas pu être confirmée.

Enquête ouverte en 2005

L'enquête ouverte depuis 2005 n'a pu être terminée que maintenant pour plusieurs raisons. Notamment parce que les noms des personnes infectées avec le VIH et ayant eu des contacts avec le prévenu n'ont été découverts qu'au fil des années.

La liste des patients transmise à l'autorité d'instruction par l'Hôpital de l'Ile était anonyme en raison de la protection de la personnalité. Des investigations quant aux circonstances de leur infection n'ont pu débuter qu'après l'identification des personnes concernées. Il a en outre fallu déterminer de manière approfondie de quelle manière l'infection a eu lieu. (ats/Newsnet)

Créé: 30.08.2012, 10h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

11 Commentaires

François Noth

30.08.2012, 11:23 Heures
Signaler un abus 18 Recommandation 0

Il semble que ce malade a continué à infecter des personnes bien après l'ouverture de l'enquête.D'autre part je suis à 99% sûr qu'il est aujourd'hui libre et prêt à continuer.Que fait l'Etat à part encaisser les impôts !!! Répondre


Thibaut Allement

30.08.2012, 12:50 Heures
Signaler un abus 13 Recommandation 0

Je trouve effectivement dégueulasse, ce que ce type a fait... Comment est-ce que quelqu'un peut-il être aussi tordu? Ce genre de personnage mérite une seule chose, la prison à perpétuité! Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne