Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 19:07

scandale Elle pose près d'un cadavre déguisée en infirmière

Une aide cuisinière philippine établie en Suisse a publié sur Facebook des photos d’elle, déguisée en infirmière, posant à côté d’un cadavre allongé dans un lit. La justice saint-galloise a été saisie.

Les images de la femme déguisée en infirmière posant à côté d'un cadavre ont choqué et bouleversé l'Association suisse des infirmières et infirmiers.

Les images de la femme déguisée en infirmière posant à côté d'un cadavre ont choqué et bouleversé l'Association suisse des infirmières et infirmiers. Image: Capture d'écran/20 Minuten

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une femme déguisée en infirmière a posté sur son profil Facebook des photos d’elle posant à côté d’un cadavre. Le Ministère public saint-gallois a ouvert vendredi une enquête pénale pour atteinte à la paix des morts, a indiqué à l’ats sa porte-parole Natalie Häusler.

Les photos ont été prises en janvier 2012 dans une résidence pour personnes âgées de la localité de Mogelsberg, qui a été fermée dans le courant de 2012 pour d’autres raisons, selon le titre alémanique Blick, qui a rencontré l’aide-cuisinière.

Selon Blick, l’aide cuisinière, une Philippine mariée à un Suisse et qui travaillait à mi-temps dans l’établissement, voulait en fait "montrer à une copine aux Philippines comment on vit et on meurt en Suisse. (...) Je ne voulais blesser personne ni manquer de respect", dit-elle au journal.

Sur les photos, la fausse infirmière est assise à côté d’un lit où est allongé le cadavre d’une dame âgée recouverte d’un drap et revêtue d’une chemise blanche et d’un pull foncé.

Photos sadomasochistes également

Blick a également rencontré la famille de la victime qui demande à ce que les images soient immédiatement retirées d’internet.

20Minuten et Blick ont flouté les visages de l’infirmière et du cadavre. Il a également masqué une partie des bras de l’infirmière.

Sur son site Facebook, l’infirmière a aussi publié des photos d’inspiration sadomasochiste, notamment près d’une ambulance ou sur une moto.

A l’Office des affaires sociales du canton de Saint-Gall, le directeur de la section "vieillesse" Matthias Meierhofer, a déclaré à l’ats être "choqué et consterné".

"Qu’il s’agisse d’une infirmière diplômée, d’une aide-soignante ou d’une simple assistante, il est clair que la personne qui a posé à côté de cadavres n’a rien à faire dans le domaine de la santé", souligne de son côté l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI).

Dans un communiqué, l’ASI s’est dite "choquée et bouleversée" par les faits. (ats/nxp)

(Créé: 01.03.2013, 16h34)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.