Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 15:23

polémique «Il faut tuer les chats errants»

Un responsable de l’Office fédéral de l’environnement le dit sans détour: revenu à l’état sauvage, un chat doit être éliminé. De quoi provoquer la colère des amis des animaux.

Image: Cordis

Mots-clés

Faut-il tirer sur les chats errants?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

?«Il faut tuer les chats errants!» La charge signée Reinhard Schnidrig, chef de la Section pêche, chasse et biodiversité forestière de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), provoque une levée des boucliers chez les amis des animaux. Dans un e-mail adressé à Tomi Tomek, directrice de SOS Chats à Noiraigue (NE), le scientifique affirme: «Les chats domestiques n’ont rien à faire dans la nature, plus précisément les forêts et les montagnes. Il faut les capturer, il faut les tuer «avec humanité» et ne pas les remettre en liberté. Les chats domestiques devenus errants posent un problème important à la biodiversité locale.» Pour la pasionaria des félidés, la coupe est pleine. «C’est un scandale. Nous nous battons pour faire castrer les chats errants. Et je ne vois pas comment un garde-chasse ferait la différence entre un chat domestique qui rentre chez lui et un autre qui est retourné à l’état sauvage.»

Millions d’oiseaux victimes

Un avis que partage le conseiller national Luc Barthassat (PDC/GE), lui qui est de tous les combats pour la cause animale: «Nos gardes-chasse ne sont pas capables de tirer sur des sangliers. Alors, vous imaginez, une cible plus petite, un chat…» Mais ces avis tranchés n’impressionnent guère Martin Baumann, biologiste à l’OFEV, qui soutient son collègue. «Les chats errants mais aussi les chats domestiques provoquent des dégâts considérables à la faune. On estime à 1,5 million le nombre total de chats en Suisse. Selon une étude britannique, chaque chat tue une quinzaine d’oiseaux par an. Appliqué à la Suisse, cela signifie que plus de 15 millions d’oiseaux sont tués chaque année rien que par des chats.» Et les oiseaux ne seraient pas les seuls à pâtir des griffes de Mistigri. «Dans certaines régions de la Suisse, les lézards ont entièrement disparu», souligne Matthias Kestenholz, biologiste à la Station ornithologique de Sempach (LU). L’ornithologue n’exclut pas non plus que des chats rendus à l’état sauvage s’attaquent à des espèces d’oiseaux menacées. «Heureusement, la plupart des chats vivent dans des agglomérations ou des villages. Si le chat est un excellent prédateur, dans le milieu qu’il fréquente habituellement il attrapera essentiellement des merles, des moineaux ou des mésanges.» Mais le chat domestique devenu errant représente encore un autre danger. «Le chat d’appartement, d’origine africaine, risque de mettre en péril les quelques rares dizaines de chats sauvages de chez nous, vivant dans l’arc jurassien», craint Jean-Claude Schaller, garde-faune du canton du Jura. Pourquoi? Si ces deux races de chats s’accouplent, le métissage pourrait, à terme, sceller la disparition définitive du chat sauvage suisse. Quant à la loi sur la chasse, elle est claire. Les chats errants doivent être éradiqués. «C’est rare. Mais, si nous en rencontrons à plus de 200?mètres d’une habitation, nous devons les abattre», ajoute encore le garde-faune jurassien. (Le Matin)

(Créé: 10.07.2012, 22h50)

Sondage

Vous sentez-vous indisposé par le port du burkini?




Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.