Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 16:59

Santé Hôpitaux neuchâtelois: la guerre Haut-Bas se rallume

Médecins et politiciens de La Chaux-de-Fonds dénoncent un nouveau démantèlement de leur hôpital. En jeu cette fois: l’ophtalmologie.

Pour le président de la Société de médecine de La Chaux-de-Fonds Valerio Ghisletta, la direction d’Hôpital neuchâtelois ment sur ses intentions réelles.

Pour le président de la Société de médecine de La Chaux-de-Fonds Valerio Ghisletta, la direction d’Hôpital neuchâtelois ment sur ses intentions réelles. Image: Le Matin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A une semaine du vote du Parlement sur l’avenir des hôpitaux neuchâtelois, il suffit d’une allumette pour rallumer la guerre entre Haut et Bas du canton. Et c’est une sacrée allumette que la direction d’Hôpital neuchâtelois (HNE) – organe qui gère les sites pour l’Etat – vient de tendre aux défenseurs de l’établissement de La Chaux-de-Fonds. Persuadés que le but est de vider leur hôpital au profit d’un site unique à Neuchâtel, ils dénoncent cette fois le démantèlement du Service d’ophtalmologie.

Sa médecin-chef a donné sa démission en juillet 2011 et aucune solution n’a été trouvée à ce jour. Officiellement, la direction de HNE dit regretter cette situation. Mais à voir la manière dont les candidats sont recalés, le doute s’installe.

Un des deux derniers candidats en lice, Sacha Chayestemehr, a révélé au «Matin» l’étrange fin de non-recevoir qu’il a reçue le 2 février dernier dans un e-mail envoyé par une responsable des ressources humaines de HNE. On y lit qu’il n’apparaît plus «opportun» de repourvoir le poste de médecin-chef du Service d’ophtalmologie à La Chaux-de-Fonds! L’autre candidat, lui, s’est retiré de lui-même.

«Tout a été fait pour décourager des candidats de qualité, s’énerve Valerio Ghisletta, président de la Société de médecine de La Chaux-de-Fonds. Et, surtout, la direction de HNE ment sur ses intentions réelles de repourvoir le poste.» Sacha Chayestemehr ne cache pas son amertume: «J’ai fait le déplacement de Montréal, où je travaille, pour me présenter. Et à cette occasion déjà, j’ai senti qu’on se moquait presque de mon attachement affiché au maintien d’un service public d’ophtalmologie pour un bassin de 50?000 habitants.»

Il faut dire que dans le Haut, la pénurie de spécialistes en cabinet privé est un vrai problème. Près de 9000 consultations d’ophtalmologie étaient d’ailleurs pratiquées à l’hôpital chaque année. Et non 3000, comme l’a communiqué aux médias la direction de HNE dans un premier temps. «La direction doit cesser ses combines! Cette manière de démanteler l’Hôpital de La Chaux-de-Fonds par la bande est scandaleuse», commente Théo Bregnard, président du comité interpartis «Sauvons l’Hôpital de La Chaux-de-Fonds». Confronté à ces griefs, le directeur de HNE, Laurent Christe, dément avoir un agenda caché: «Nous n’avons pas ménagé nos efforts pour retrouver un médecin-chef et nous les poursuivons.» Comment expliquer alors le fameux e-mail qui indique le contraire? «Le profil du candidat ne convenait pas, mais la responsable de nos ressources humaines a voulu adoucir la réponse négative de manière inappropriée», avance le directeur de HNE. Une sacrée panne de communication qui n’est pas faite pour calmer les esprits du côté de La Chaux-de-Fonds. (Le Matin)

(Créé: 20.03.2012, 22h45)

Sondage

Vous sentez-vous indisposé par le port du burkini?




Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.