ACCUEIL 26.10.2014 Mis à jour à 10h23

L'hôtel de paille de Louis et Lisa, un défi écologique

Nax (VS)

Fait de paille, de bois, de pierre, d’argile et de verre, un hôtel pionnier en Europe ouvre ses portes en octobre à Nax (VS). Visite guidée avec les propriétaires.

Par Christine Schmidt. Mis à jour le 31.07.2012

1/4 Louis et Lisa Papadopoulos devant leur hôtel de paille, le Maya Guesthouse, qui doit ouvrir en octobre.
Sedrik Nemeth

   

Partager & Commenter

Ils ont choisi la bucolique station de Nax (VS), au pied de la Maya et du Mont-Noble, pour réaliser leur rêve. Un pari un peu fou, mais qui colle parfaitement aux aspirations écologiques de Louis et Lisa Papadopoulos, un jeune couple gréco-suisse qui a quitté la Belgique pour s’installer en Valais en 2010. Leur challenge? Construire et exploiter une maison d’hôtes unique en son genre, faite de paille, de bois, de pierre, d’argile et de verre. Bref, un établissement qui répond à tous les critères du tourisme durable et, qui plus est, se veut unique en Europe.

«Le lieu idéal»

«Nous cherchions un endroit en Suisse où nous installer à long terme pour l’équilibre de nos deux jeunes enfants.» Après quelques recherches, Louis et Lisa s’intéressent au val d’Hérens, et tombent sous le charme de Nax: «Le lieu idéal pour concrétiser notre projet.» Le couple acquiert un terrain de 2600?m2. Puis tout s’enchaîne: une rencontre avec l’architecte grison Werner Schmidt, spécialisé dans les constructions de paille; une autre avec des banquiers, des entrepreneurs, les autorités de la région et du canton; et enfin, le début du chantier du Maya Guesthouse.

Chauffage au bois et au solaire

Les travaux, lancés il y a huit mois, vont bon train. Louis admire fièrement le toit qu’il a lui-même construit avec 9000 bardeaux, tandis qu’une pelle mécanique s’active sur ce qui deviendra la terrasse de la salle à manger, avec vue imprenable sur la plaine du Rhône. «Ici, au cœur de la salle à manger, c’est l’emplacement du four à pain», nous indique Lisa. «En hiver, nous en récupérerons la chaleur pour chauffer les chambres et l’eau des douches, en complément des panneaux solaires prévus sur les façades de l’établissement.»

Cette salle à manger se trouve au rez-de-chaussée de la deuxième bâtisse du complexe, où la famille Papadopoulos prendra ses quartiers à l’étage pour être toujours aux petits soins de ses futurs clients. «Tel que dans une maison d’hôtes, nous leur proposerons une cuisine simple à base de produits du terroir.»

La paille comme isolant

Tandis que Louis prend des mesures, des ouvriers, tuyaux et outils en mains, vont et viennent sur les terrasses des huit chambres que compte l’hôtel. Le mobilier – des pièces uniques réalisées par un menuisier du coin – attend d’être installé. «Les chambres et les salles de bains sont des cubes fabriqués en Autriche. Ils ont été emboîtés les uns aux autres avant d’être habillés par la structure de paille, puis de bois.» Les hôtes distingueront d’ailleurs ces bottes de paille dans chaque pièce grâce à des baies vitrées. «La paille a ensuite été enduite de chaux et de crépis à l’extérieur, et d’argile à l’intérieur pour réguler l’humidité et la température.»

C’est la pause de midi; mais le chantier ne s’arrête pas pour Louis et Lisa. C’est que le temps, c’est de l’argent. Et il leur est précieux, à eux qui ont investi 2,7 millions de francs dans ce rêve. Un pari un peu fou qu’il faudra rentabiliser dès l’ouverture du Maya Guesthouse, prévue en octobre. (Le Matin)

Créé: 31.07.2012, 07h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Les cantons romands doivent-ils sanctionner les fumeurs de cannabis avec plus de sévérité?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce