ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 21h20

Huit millions de pièces de 5 centimes, ça vous tente?

Vente

Une salle des coffres est mise aux enchères. Elle contient huit millions de pièces de 5 centimes ayant été utilisées pour lancer l'initiative populaire pour un revenu de base inconditionnel pour tous.

Mis à jour le 04.12.2013 4 Commentaires

1/7 JamesEdition

   

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Se baigner dans les francs suisses? Bientôt une réalité pour le futur acquéreur d'une salle des coffres, qui contient huit millions de pièces de cinq centimes. Celles-ci ont été utilisées lors du dépôt en octobre de l'initiative populaire pour un revenu de base inconditionnel pour tous.

Plusieurs personnes ont déjà fait part de leur intérêt depuis le 26 novembre, date de la mise en vente sur le site de vente en ligne de produits de luxe JamesEdition, a indiqué Che Wagner, un des organisateurs de la campagne pour l'initiative. Construite en 1912, cette salle des coffres en acier et laiton mesure 9,38 m x 4,87 m et contient 1619 dépôts (clés comprises).

La salle est transportable et se trouve actuellement dans les locaux d'une ancienne banque, la Volksbank, à Bâle, où siègent désormais les initiants du revenu de base inconditionnel. Les pièces de monnaie pèsent elles au total 15 tonnes.

Début octobre, ces pièces jaunes que les Suisses n'apprécient guère ont fait une apparition très médiatisée: les initiants les ont déversées devant le Parlement à Berne, lors du dépôt des 126'000 signatures recueillies par l'initiative.

Une pièce par habitant

A raison d'une pièce de cinq centimes pour chacun des huit millions d'habitants, le camion affrété par les organisateurs avait déchargé la petite monnaie sur la place pour une valeur de 400'000 francs. Le Comité avait commandé les pièces jaunes flambant neuves à la Poste qui les avait elle-même demandées à la Banque nationale.

1/14 L'initiative populaire pour un revenu de base inconditionnel a été déposée vendredi 4 octobre à la Chancellerie fédérale, munie de 126'000 signatures.
Image: Keystone

   

Le vote sur le revenu de base inconditionnel devrait avoir lieu dans trois ans, a expliqué Che Wagner. «Ce sera une campagne très intéressante, nous aurons besoin de dix millions de francs suisses», a-t-il ajouté.

«Mais ce n'est pas que pour l'argent» que la salle des coffres est mise en vente, a ajouté le jeune homme de 25 ans, soulignant qu'il aimerait qu'elle soit installée dans un espace public.

Différent du projet allemand

Selon ses défenseurs, un revenu pour tous (actifs ou non) permettrait de repenser à long terme le fonctionnement de la société et le rapport de chacun au travail. Pour Che Wagner, cette idée se différencie du salaire minimum généralisé défendu actuellement par le parti SPD en Allemagne. (afp/Newsnet)

Créé: 04.12.2013, 10h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Paul-Alain Chippois

04.12.2013, 13:31 Heures
Signaler un abus 7 Recommandation 2

Ce tas de pièce illustre l'histoire de cette initiative. Au début, ça en jette et ça impressionne ... puis ça encombre et presque personne n'en veut ... Répondre


Alain Merly

04.12.2013, 18:58 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Oui, ça résume bien l'initiative: Prendre un crédit pour jeter l'argent par les fenêtres et accessoirement encourager l'immigration des réfugiés économiques qui viennent en Suisse pour profiter de l'aide sociale. Répondre



Sondage

Les cantons romands doivent-ils sanctionner les fumeurs de cannabis avec plus de sévérité?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce