ACCUEIL 26.7.2016 Mis à jour à 20h54

L'initiative est «indigne d'un Etat de droit»

Criminels étrangers

Le texte soumis au peuple le 28 février est «injuste» pour la CSIAS.

Mis à jour le 29.01.2016 51 Commentaires
Le texte viole les droits fondamentaux et humains, selon la CSIAS.

Le texte viole les droits fondamentaux et humains, selon la CSIAS.
Image: Archives/Keystone

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La Conférence suisse des institutions d'action sociale (CSIAS) rejette catégoriquement l'initiative dite de mise en oeuvre, soumise au peuple le 28 février. Elle la juge «injuste et disproportionnée», car le texte s'attaque aux personnes socialement faibles et crée un droit pénal à deux vitesses.

L'initiative de l'UDC assimile l'escroquerie et l'abus en matière de prestations sociales aux actes de violence graves, voire au meurtre, ce qui est «aberrant», déclare la CSIAS vendredi dans un communiqué.

Droit à deux vitesses

Alors que les infractions minimes entraînent une expulsion automatique, des délits beaucoup plus graves sont épargnés de cette conséquence. Par exemple, l'abus de prestations sociales serait nettement plus facile à commettre que l'escroquerie. Cela ouvrirait la voie à un droit pénal à deux vitesses, condamne la CSIAS.

Avec son texte, le parti agrarien a élaboré une disposition pénale et des délits spécifiques qui ne s'appliqueraient qu'aux étrangers, ce que la CSIAS juge «particulièrement choquant».

En expulsant les criminels étrangers, des familles seront séparées, ce qui aura plusieurs conséquences. D'une part, l'initiative générerait des coûts importants, car les membres de la famille restant en Suisse devraient être soutenus par des prestations de l'aide sociale plus élevées. D'autre part, en brisant des familles, le texte viole les droits fondamentaux et humains, selon la CSIAS. (ats/nxp)

Créé: 29.01.2016, 12h42

51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

51 Commentaires

Beat Schneider

29.01.2016, 13:22 Heures

D’habitude je suis d’accord avec l’UDC, mais là il y a un problème. C’est que tous les étrangers qui ont la possibilité de se faire naturaliser, mais qui n’y voyaient pas grand intérêt jusqu’alors, vont sauter sur l’occasion. Du coup, portes ouvertes à la criminalité des étrangers naturalisés, qui ne pourront jamais plus être renvoyés chez eux! Répondre


Pascal Bailly

29.01.2016, 13:37 Heures

Serait-il possible au Matin de nous faire connaitre l'avis du choeur d'hommes des femmes de Liestal concernant cette initiative ? Répondre



Sondage

Trouvez-vous le concours de Miss Suisse désuet?



Sondage

La population suisse s'arme toujours plus. Vous sentez-vous en sécurité?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons