ACCUEIL 19.9.2014 Mis à jour à 01h10

Pas de job sharing pour Cuche et Barbezat à la tête de l'Etat

Neuchâtel: élection complémentaire

Il y a deux semaines, le duo comique Cuche et Barbezat avaient annoncé leur décision d'être candidat au gouvernement pour remplacer Jean Studer. Ils désiraient partager la fonction en cas d'élection.

Mis à jour le 11.07.2012
La Chancellerie d'Etat refuse la double candidature de Cuche et Barbezat, car l'arrêté de convocation des électeurs précise que les listes ne doivent comporter chacune qu'un seul nom.

La Chancellerie d'Etat refuse la double candidature de Cuche et Barbezat, car l'arrêté de convocation des électeurs précise que les listes ne doivent comporter chacune qu'un seul nom.
Image: Keystone

Partager & Commenter

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le duo d'humoristes Cuche et Barbezat ne pourra pas viser le siège de conseiller d'Etat neuchâtelois en job sharing.

La Chancellerie d'Etat refuse cette double candidature, car l'arrêté de convocation des électeurs précise que les listes ne doivent comporter chacune qu'un seul nom.

Il y a deux semaines, Benjamin Cuche et Jean-Luc Barbezat avaient annoncé leur décision d'être candidat au gouvernement cantonal pour remplacer Jean Studer. But explicite de l'opération: empêcher une élection tacite le 14 octobre.

Le siège socialiste au gouvernement cantonal n'est pas contesté par les autres partis. Le PSN désignera le 18 août son candidat, qui a de fortes chances d'être le conseiller communal de La Chaux-de- Fonds Laurent Kurth.

Les deux comiques avaient demandé aux internautes de choisir lequel d'entre eux serait le mieux à même de se présenter. Quelques jours plus tard, le 29 juin, ils annonçaient à la gare de Chambrelien qu'ils préféraient se présenter ensemble à l'élection. En cas d'élection, ils assumeraient le mandat en «job sharing».

Leur demande a été formellement rejetée par la Chancellerie d'Etat car l'arrêté de convocation des électeurs précise que les listes ne doivent comporter chacune qu'un seul nom, a expliqué mercredi à l'ats la chancelière d'Etat Séverine Despland, revenant sur une information de la RTS. Rien ne leur interdit de déposer chacun une liste.

Candidat hors-sol pas interdit

A ce stade de la procédure, le fait que les deux hommes ne soient pas domiciliés dans le canton de Neuchâtel ne pose pas de problème. La candidature est ouverte à tout citoyen helvétique domicilié en Suisse, précise Mme Despland. Sont en revanche exclus les Suisses de l'étranger.

Le cas échéant, l'élu devra toutefois déposer ses papiers en terre neuchâteloise. Suite du feuilleton au prochain numéro. Réponse définitive le 27 août, délai pour le dépôt des listes en vue de l'élection complémentaire au conseil d'Etat. (ats/Newsnet)

Créé: 11.07.2012, 10h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Est-il raisonnable d'initier des jeunes aux parfums du vin dans le cadre scolaire?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce