ACCUEIL 1.7.2016 Mis à jour à 13h31

La jolie vie de Lisa, patronne de bordel

Livre

La tenancière du plus grand salon de massage de Suisse romande publie ses Mémoires chez un éditeur parisien. Rencontre.

Par Valérie Duby. Mis à jour le 29.05.2012
Madame Lisa a fait de son salon de massage, le Venusia, «l’œuvre de sa vie».

Madame Lisa a fait de son salon de massage, le Venusia, «l’œuvre de sa vie».
Image: Le Matin/Christian Bonzon

Partager & Commenter

Elle a déjà obtenu les faveurs de Libération, la semaine dernière, à l’occasion de la sortie en France de son livre, «Portes ouvertes sur maison close». Dans quelques jours, elle sera dans Paris Match et sur le plateau de Laurent Ruquier. Et pour son premier bouquin, Madame Lisa ne s’offre rien de moins que l’éditeur parisien Grasset. «C’est lui qui a voulu», sourit-elle. Isabelle, de son vrai prénom, Lisa pour les intimes et les autres, fille d’un docker et d’une ostréicultrice en Charente-Maritime, a reçu «Le Matin» chez elle, au Venusia, le plus grand salon de Suisse romande avec ses 700?m2, son immense jacuzzi et ses chambres à thème, dont la bleue, qui lui rappelle son enfance au bord de l’Atlantique.

La blonde quadragénaire dit avoir eu «beaucoup de plaisir» à écrire ce livre. Ses premiers mots? «Je suis une pute. Et fière de l’être. A en croire la définition du Petit Robert, je suis également proxénète, puisque je tire des revenus de la prostitution d’autrui.» Lisa, «mère de famille comblée», dresse un récit positif. «Une jolie vie», résume-t-elle.

Elle raconte comment, après un BEP de couture, un premier mariage à l’âge de 18?ans et deux enfants à Paris, elle se retrouve dans des séances de photo de nu, des tournages de films pornos puis dans un «bar à bouchons». Et puis, un jour, une amie lui propose de venir chez elle pour une partie fine à trois. C’est la révélation. D’abord parce qu’elle n’était pas une dingue du sexe, ensuite parce qu’elle se retrouve avec, dans son sac, une enveloppe contenant plusieurs milliers de francs. «A l’époque, il y a dix-huit ans, cela correspondait à un mois du salaire de mon mari», explique-t-elle. Et de reconnaître gagner «très bien» sa vie.

A l’entendre évoquer son métier et ses rencontres, la prostitution ne serait donc pas que le plus vieux métier du monde mais également le plus beau… «J’ai fait attention en écrivant ce livre à ne pas faire l’apologie de la profession. Parce que je ne veux pas que toutes les gamines postulent dans ce domaine. On gagne beaucoup mais cela ne dure pas longtemps…» Surtout, Madame Lisa n’aimerait pas que sa fille de 15?ans (née d’un deuxième mariage avec Daniel, un ancien client établi à Genève), reprenne les affaires familiales ou y travaille: «Je suis fière d’être une pute, mais je ne le serais pas si elle en devenait une à son tour.» La Française d’origine ne connaît que trop bien le regard des autres. Si elle a avoué son métier à son fils à l’âge de 5?ans (il en a 21 aujourd’hui), il a fallu du temps pour que le reste de la famille l’accepte. D’ailleurs, ses frères – à l’exception du cadet – ne lui parlent plus. «Mes parents ont compris que je m’épanouissais dans cette profession, mais cela n’a pas été facile. Le livre a été bénéfique. J’ai fait relire des chapitres à ma maman, cela nous a rapprochées.» Madame Lisa ne se voit pas pour autant en nouvelle incarnation de Grisélidis Real. Pour elle, «business is business», et la passe n’a rien d’un «acte révolutionnaire». Va-t-elle continuer à écrire? «Les filles me le demandent. Je ne sais pas. Mais pourquoi pas?» (Le Matin)

Créé: 29.05.2012, 22h49

Publicité

Sondage

Pour vous, le Montreux Jazz Festival, c'est surtout...





Sondage

A quelle série la photo de la nouvelle Municipalité de Lausanne vous fait-elle penser?





Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne