Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 02:33

Révélations Kim Jong-un est resté neuf ans en Suisse

Le nouveau leader de la dictature la plus fermée au monde est resté en Suisse beaucoup plus longtemps que ce que l’on croyait.

Image: Keystone

Galerie Photos

Corée du nord, Corée du Sud: plus de 50 ans de conflit

Corée du nord, Corée du Sud: plus de 50 ans de conflit L'escalade nucléaire par Pyongyang suivie de l'Histoire des deux Corées expliquée en images.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des documents officiels, auxquels nous avons pu accéder suite à notre article du 1er avril, montrent que Kim Jong-un était venu habiter dans notre pays en novembre 1991 déjà. Vers l’âge de 9?ans. Jusque-là, seule sa présence à l’école publique de Steinhölzli à Liebefeld sous le faux nom d’Un PAK entre août 1998 et début 2001 avait été confirmée. L’actuel dirigeant de la Corée du Nord serait donc resté non pas deux ans et demi, mais neuf ans en Suisse.

Cette nouvelle pièce du puzzle, que «Le Matin Dimanche» a pu lire, est enfouie aux Archives fédérales dans un classeur du Service de police du Ministère public de la Confédération sous la cote (1115:0) 610. Il s’agit du formulaire servant à obtenir l’accréditation diplomatique délivrée à un certain Nam Chol PAK, fonctionnaire du Ministère des affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée.

Un an à Genève

Nam Chol PAK est entré en Suisse le 25 novembre 1991, d’abord comme fonctionnaire auprès de la mission de Corée auprès de l’ONU, à Genève. Un an plus tard, il était muté à l’ambassade de Corée du Nord en Suisse, située à Muri, en banlieue chic de Berne.

Pour accompagner cet employé de l’ambassade, il y avait son épouse Yong Hye CHONG, ainsi que leurs «fils» Chol PAK, né le 25.09.1982 et Hun Pak, né – toujours selon le formulaire – le 5 juillet 1984. Mi Hyang PAK, leur «petite sœur», née le 28 avril 1991, était également enregistrée avec eux.

En fait, Chol PAK et Hun PAK, n’étaient autres que Kim Jong-Chol et Kim Jong-un, les deux plus jeunes fils de Kim Jong-Il. Le n° 2 de la dynastie des Kim a dirigé la Corée du Nord depuis 1994 jusqu’à son décès le 17 décembre 2011. Et c’est le cadet Kim Jong-un, qui a été choisi pour lui succéder.

Comme on peut le lire dans le formulaire d’arrivée en Suisse, Kim Jong-un alias Hun PAK, puis Un PAK, son frère et ses faux parents, étaient officiellement domiciliés à la Pourtalèsstrasse 43, à Muri, à l’adresse de l’ambassade de Corée du Nord. Mais en réalité, ils se sont rapidement installés à la Kirchstrasse 10, à Liebefeld. Les Nord-Coréens y avaient acheté les six appartements de 3,5 et 4,5 pièces de cet immeuble fraîchement construit. Des appartements standards pour l’époque, qui n’ont été revendus que bien plus tard, un couple de retraités ayant acheté le dernier en mai 2011.

Cette information sur la présence en Suisse, bien plus longue que ce qui était admis, du nouveau leader nord-coréen pose évidemment une série de questions. Qu’a fait Kim Jong-un entre 1991 et 1998? Où était-il lorsque son «papa» travaillait à Genève? Et ensuite? Etait-il scolarisé à domicile? Ou était-il inscrit à l’International School of Bern, comme son grand frère? Contacté, le directeur Kevin Page refuse de dire quoi que ce soit: «L’école ne s’exprime ni sur les anciens élèves, ni les élèves actuels, ni ceux qui viendront dans le futur.» (Le Matin)

(Créé: 21.04.2012, 22h20)

Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.