Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 06:52

Santé Et vous, manquez-vous d'air au lit?

De faux ronfleurs débarquent à Lausanne pour sensibiliser la population aux apnées du sommeil. Un problème qui touche une personne sur deux en Suisse.

Vidéo: Laura Juliano

50%

des personnes de plus de 40 ans souffrent d'apnée du sommeil.

CHECK-UP

Un test d'apnée

Aujourd’hui, seul un tiers des personnes faisant des apnées du sommeil sont traitées. «Il y a encore un grand travail de sensibilisation à faire», relève Virginie Bréhier, chargée de communication pour la Ligue pulmonaire vaudoise. Et qu’en est-il pour vous? Faites-vous des apnées sans vous en rendre compte? Pour mesurer votre risque, la Ligue suisse, qui vient de lancer une grande campage d’information, vous propose un petit test sur son site Internet. En cas de verdict positif ou de doute, parlez-en à votre médecin, histoire de faire contrôler la qualité de votre sommeil dans un centre spécialisé ou chez vous à l’aide d’un appareil spécial.
www.liguepulmonaire.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Non, ce ne sont pas des squatters qui ont installé, hier, leur lit, en plein cœur de Lausanne. Mais la Ligue pulmonaire suisse, afin de sensibiliser la population à un problème qui ne cesse d’augmenter: l’apnée du sommeil. D’après une enquête, toute fraîche, réalisée par le Centre d’investigation du sommeil (CIRS) du CHUV, une personne sur deux en est victime dès 40 ans. Avec, pour conséquence, une baisse de la qualité de vie, mais aussi une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires. (Le Matin)

(Créé: 13.03.2014, 12h03)

Sondage

La retraite à 67 ans est-elle envisageable?





Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.