Mercredi 18 janvier 2017 | Dernière mise à jour 17:00

Assemblée à Glaris Martin Landolt veut une croissance du PBD en Suisse romande

Sans surprise, le Glaronais est le nouveau président du parti bourgeois-démocratique (PBD). Il succède au conseiller national bernois Hans Grunder.

Martin Landolt était le seul candidat au poste de président du PBD.

Martin Landolt était le seul candidat au poste de président du PBD. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans son allocution, Martin Landolt a promis que sous sa présidence aussi, le PBD allait contribuer avec pragmatisme et soin à la recherche de solutions. «Nous n'allons pas nous demander quoi dire pour obtenir le maximum d'applaudissements et faire un show».

Le succès ne doit pas non plus être le seul objectif du parti: il sera «un effet secondaire bienvenu» du travail bien fait. Devant les quelque 200 délégués réunis à Glaris, Martin Landolt a souligné qu'il entend profiler davantage le PBD et rendre ses positions plus accessibles au public. Le parti entend également croître.

«Nous avons planté nos tentes avec succès à plusieurs endroits, mais maintenant il s'agit de construire des maisons». Et cela surtout en Suisse romande, «une région très importante pour la Suisse». Le nouveau président a expressément remercié les délégués romands d'être venus à Glaris.

Autonomie

Martin Landolt a catégoriquement rejeté l'idée d'une fusion avec un autre parti: «En aucun cas, nous n'abandonnerons notre autonomie». Le Glaronais siège dans le groupe de quatre membres du PBD et du PDC qui doit présenter d'ici l'été les possibilités d'une collaboration. Martin Landolt s'était montré réservé dès le début. (ats/nxp)

(Créé: 05.05.2012, 11h56)

Sondage

La Suisse en fait-elle trop pour la visite du président chinois?




Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.