Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 03:47

Bellinzone Meurtre à la hache: deux acquittements requis

La défense a plaidé pour que deux des protagonistes soient retirés de l'affaire. Le mineur qui a tué son beau-père sera défendu mardi.

Dans la ville de Bellinzone, le 6 juillet 2011, un jeune tuait son beau-père avec une hache. Son vendeur et l'ami du mineur ont demandé l'acquittement.

Dans la ville de Bellinzone, le 6 juillet 2011, un jeune tuait son beau-père avec une hache. Son vendeur et l'ami du mineur ont demandé l'acquittement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans le procès du meurtre à la hache, la défense a plaidé lundi à Bellinzone l’acquittement pour deux des accusés: le Portugais qui a vendu l’arme du crime et le Kosovar soupçonné d’avoir aidé le mineur meurtrier avant de le dénoncer à la police.

L’avocat de la mère du Serbe de 17 ans accusé de l’assassinat de son beau-père aura la parole mardi. Le Ministère public avait requis vendredi la réclusion à vie pour elle et pour le commerçant portugais, ainsi qu’une peine de 16 mois avec sursis pour le Kosovar.

Ignorance et problèmes psychiques

Lundi, le défenseur du commerçant a reconnu qu’il avait vendu la hache au jeune homme alors âgé de 16 ans. Mais il ignorait ses plans, a affirmé l’avocat, et il n’y a aucune preuve de sa présence sur les lieux du crime. On ne saurait condamner quelqu’un à la perpétuité sur cette base, a-t-il estimé.

L’acquittement a également été demandé pour l’ami du meurtrier. Le fait qu’il n’ait informé la police que plusieurs jours après les faits est dû à des problèmes psychiques, a plaidé l’homme de loi. Le meurtrier, jugé séparément par la justice des mineurs, lui avait demandé de l’aider à se débarrasser du cadavre.

Le jeune Serbe a avoué avoir tué son beau-père le 6 juillet 2011 à Bellinzone à coups de hache. Interrogé mercredi dernier par la cour, il a refusé de s’exprimer. La victime est un Tessinois de 46 ans, retrouvé découpé en plusieurs morceaux.

La mère, une Serbe de 49 ans, est accusée d’avoir incité son fils au meurtre. Selon la procureure Marisa Alfier, elle voulait se débarrasser de son mari afin de pouvoir vivre de la rente de veuve en Suisse. Les plaidoiries se poursuivent mardi. L’énoncé du verdict est attendu en fin de semaine. (ats/nxp)

(Créé: 30.07.2012, 18h40)

Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.