Dimanche 28 août 2016 | Dernière mise à jour 06:45

Cavale Le meurtrier de Zürich a été arrêté en Norvège

Le jeune, soupçonné d'avoir tué un homme il y a deux semaines, a été retrouvé dimanche. Le Ministère public va demander son extradition.

Dans la nuit du 14 au 15 juillet, une bagarre a éclaté devant une boîte de nuit. Un homme de 23 ans a été tué.

Dans la nuit du 14 au 15 juillet, une bagarre a éclaté devant une boîte de nuit. Un homme de 23 ans a été tué. Image: Markus Heinzer, newspictures

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le jeune homme soupçonné d’avoir tué un homme il y deux semaines devant une discothèque à Zurich a été arrêté dimanche en Norvège. Il s’agit d’un Irakien de 21 ans, a indiqué lundi le Ministère public zurichois.

Le meurtrier présumé a été arrêté dans une ville du sud de la Norvège. Le Ministère public zurichois va demander son extradition.

Les faits remontent à la nuit du 14 au 15 juillet à Zurich. Une bagarre a éclaté vers 4h00 devant une discothèque. Les trois personnes impliquées avaient déjà eu une altercation à l’intérieur de la boîte de nuit.

Un homme de 23 ans a été tué. Son frère de 20 ans a été grièvement blessé. Il est hors de danger. Le meurtrier présumé a pris la fuite. Deux Suisses âgés de 20 et 21 ans et amis du tueur présumé ont été arrêtés, puis relâchés après un interrogatoire. (ats/nxp)

(Créé: 30.07.2012, 14h54)

Sondage

Vous sentez-vous indisposé par le port du burkini?




Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.