Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:23

Assemblée du PDC Oui aux réseaux de soins, non à l'épargne-logement

Les délégués du PDC Suisse réunis en assemblée recommandent de voter «oui» le 17 juin aux réseaux de soins mais rejettent 2 autres initiatives.

Au premier plan, à droite, la conseillère fédérale Doris Leuthard.

Au premier plan, à droite, la conseillère fédérale Doris Leuthard. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Par 106 voix contre 47, les délégués du parti démocrate-chrétien se sont prononcés en faveur des réseaux de soins, mis en votation le 17 juin.

Selon Ruth Humbel, conseillère nationale argovienne et spécialiste de la santé, la réforme de l'assurance-maladie permettra de faire baisser les coûts.

La Suisse a un bon système de santé, mais il est trop cher, a-t- elle déclaré devant les délégués à Colombier (NE). Chaque année, les coûts des soins augmentent de près d'un milliard de francs, faisant à leur tour monter les primes maladies.

Avec le modèle «Managed Care», la prise en charge médicale pourra se faire de manière optimale. Ceux qui veulent un traitement optimal des malades chroniques et qui souhaitent stopper le gaspillage des primes doivent donc voter «oui» le 17 juin à la modification de la loi sur l'assurance-maladie visant à promouvoir les réseaux de soins, a conclu Ruth Humbel.

Non à 2 autres initiatives

Le PDC recommande le rejet des deux initiatives soumises au peuple le 17 juin prochain. Ni l'initiative de l'ASIN «Accords internationaux: la parole au peuple», ni celle sur l'épargne-logement n'a trouvé grâce aux yeux des délégués réunis en assemblée samedi à Colombier (NE).

L'initiative de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) a fait l'unanimité contre elle. L'épargne-logement par contre a suscité des discussions animées: alors que le conseiller national Gerhard Pfister (ZG) défendait le texte, son collègue Dominique de Buman (FR) recommandait son rejet, au nom de la majorité de la direction du parti.

Sa mise en œuvre entraînerait un manque à gagner annuel de 275 millions de francs pour les cantons et de 70 millions pour la Confédération. Le rejet a finalement été voté par 103 contre 27 voix. (ats/nxp)

(Créé: 21.04.2012, 15h28)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.