ACCUEIL 31.7.2014 Mis à jour à 12h38

Oui aux réseaux de soins, non à l'épargne-logement

Assemblée du PDC

Les délégués du PDC Suisse réunis en assemblée recommandent de voter «oui» le 17 juin aux réseaux de soins mais rejettent 2 autres initiatives.

Mis à jour le 21.04.2012 15 Commentaires
Au premier plan, à droite, la conseillère fédérale Doris Leuthard.

Au premier plan, à droite, la conseillère fédérale Doris Leuthard.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Par 106 voix contre 47, les délégués du parti démocrate-chrétien se sont prononcés en faveur des réseaux de soins, mis en votation le 17 juin.

Selon Ruth Humbel, conseillère nationale argovienne et spécialiste de la santé, la réforme de l'assurance-maladie permettra de faire baisser les coûts.

La Suisse a un bon système de santé, mais il est trop cher, a-t- elle déclaré devant les délégués à Colombier (NE). Chaque année, les coûts des soins augmentent de près d'un milliard de francs, faisant à leur tour monter les primes maladies.

Avec le modèle «Managed Care», la prise en charge médicale pourra se faire de manière optimale. Ceux qui veulent un traitement optimal des malades chroniques et qui souhaitent stopper le gaspillage des primes doivent donc voter «oui» le 17 juin à la modification de la loi sur l'assurance-maladie visant à promouvoir les réseaux de soins, a conclu Ruth Humbel.

Non à 2 autres initiatives

Le PDC recommande le rejet des deux initiatives soumises au peuple le 17 juin prochain. Ni l'initiative de l'ASIN «Accords internationaux: la parole au peuple», ni celle sur l'épargne-logement n'a trouvé grâce aux yeux des délégués réunis en assemblée samedi à Colombier (NE).

L'initiative de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) a fait l'unanimité contre elle. L'épargne-logement par contre a suscité des discussions animées: alors que le conseiller national Gerhard Pfister (ZG) défendait le texte, son collègue Dominique de Buman (FR) recommandait son rejet, au nom de la majorité de la direction du parti.

Sa mise en œuvre entraînerait un manque à gagner annuel de 275 millions de francs pour les cantons et de 70 millions pour la Confédération. Le rejet a finalement été voté par 103 contre 27 voix. (ats/Newsnet)

Créé: 21.04.2012, 15h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

15 Commentaires

Ya ka

21.04.2012, 15:46 Heures
Signaler un abus 21 Recommandation 0

PDC et PLR se prononcent pour les réseaux de soins. Bien... Il est plus que douteux que les réseaux de soins fassent baisser les prix. Par contre, il est plus que certain que la qualité des soins baissera! Répondre


C. Forget

21.04.2012, 15:49 Heures
Signaler un abus 15 Recommandation 0

Voter "oui" c'est voter pour la médecine à deux vitesses. Ne soyons pas aveugles et restons dans le bon sens. Discrimination envers certaines régions surtout romandes. Répondre



Sondage

Après Carlos Slim, c'est au tour du milliardaire Richard Branson de se montrer favorable à la semaine de trois jours. Et vous, êtes-vous pour?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce