Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 01:24

Sondage Oui du peuple au texte de l'UDC sur l'immigration

Une courte majorité de Suisses se dit en faveur de l'initiative populaire de l'UDC «contre l'immigration de masse» soumise au peuple le 9 février.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'initiative populaire «contre l'immigration de masse» est soutenue par une courte majorité de Suisses.

C'est ce que révèle un sondage internet réalisé par l'institut Isopublic.

Si le vote avait lieu ce dimanche, l'UDC pourrait s'en frotter les mains: son texte récolte les faveurs de 52% des votants, tandis que 40% se disent contre. L'institut n'a interrogé que des personnes qui avaient auparavant annoncé leur intention de participer au scrutin.

De plus, la votation se tenant dans un peu plus de trois mois, les opinions sont encore peu formées.

L'initiative de l'UDC vise à réintroduire des plafonds annuels à l'immigration ainsi que des contingents pour les autorisations de séjour, pour que les Suisses aient la priorité sur le marché du travail. Ces limites s'appliqueraient aussi aux frontaliers et aux requérants d'asile. Le Conseil fédéral et le Parlement ont clairement rejeté le texte.

Vision négative

Les résultats de l'enquête montrent que la population tient davantage compte des conséquences négatives de l'immigration que de ses aspects positifs. Les craintes se concentrent essentiellement sur une hausse des coûts des prestations sociales, une pénurie de logements, une hausse de la criminalité et une xénophobie croissante.

Le premier point positif n'apparaît qu'en cinquième position: l'immigration permet de soulager le manque de personnel dans le domaine des soins et de la santé. Parmi les personnes interrogées, 55% trouvent que la Suisse compte trop d'immigrants, tandis qu'une sur trois pense que leur nombre est correct.

Politique migratoire critiquée

Le mécontentement se manifeste aussi à l'égard de la politique migratoire actuelle: quelque 46% des sondés la jugent trop libérale, et 34% pensent qu'elle est appropriée. Seule une personne sur dix la considère comme trop restrictive.

Le sondage a été réalisé sur Internet auprès de 1203 personnes de Suisse romande et alémanique. Elle a été menée entre le 3 et le 9 septembre par l'institut Isopublic sur demande du journal évangélique reformiert. (ats/nxp)

(Créé: 24.10.2013, 07h48)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.