Mardi 25 juillet 2017 | Dernière mise à jour 18:21

Jambon Pata negra ibérico... neuchâtelois

Deux frères ont fait le pari un peu fou de produire à Vaumarcus du jambon à la manière espagnole, à partir de porcs noirs élevés à Neuchâtel.

1700 événements gourmands

La 15e Semaine du goût aura lieu en Suisse du 17 au 27 septembre, et même au-delà pour certains événements. Toute la semaine, «Le Matin» présente certains des artisans, producteurs et amoureux du terroir qui feront vivre cette fête de la gastronomie. www.gout.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quand ils parlent de leur jambon, Tomas et Eleuterio Alcala ont les yeux brillants et le verbe généreux. Une histoire de famille, une histoire de cœur aussi qui est aujourd’hui devenue leur métier. Dans leur cave de Vaumarcus (NE), les deux frères chérissent un trésor: du pata negra élaboré comme le célèbre jambon ibérique, mais avec des porcs noirs qui ont grandi dans des pâturages neuchâtelois.

«Arrivé en Suisse dans les années 1960, notre papa ne trouvait pas le même jambon qu’en Espagne. Alors il a commencé à en faire, avec du porc moderne, rose, celui que l’on connaît aujourd’hui.» Dans la famille Alcala, il y a ainsi toujours quelques jambons suspendus, pour les amis et la famille. Mais à la retraite, les parents de Tomas et Eleuterio rentrent en Espagne. Les deux frères n’ont donc pas d’autre choix que de perpétuer la tradition familiale. Avec un succès tel que la demande finit par être difficile à satisfaire.

Production artisanale

«Nous travaillions tous les deux à l’international. Il fallait être là pour saler les jambons, les laver, gérer l’humidité, les descendre du grenier quand arrivent les beaux jours. On n’arrivait plus à suivre.» Alors ils prennent une décision: fini les voyages dans le monde! Pour perpétuer la tradition, ils décident de produire du «pata negra» fait avec des porcs à onglons noirs. «Le problème est qu’il y en a très peu en Suisse, aucun producteur ne pouvait nous en livrer suffisamment. Il n’y avait donc qu’une solution.» C’est ainsi que Tomas et Eleuterio commencent à élever leurs propres bêtes.

«On allait les nourrir tous les matins. C’est important, la nourriture. C’est ce qui fait que le bon gras insaturé se fait dans la viande.» Aujourd’hui si les frères font une majorité de «pata blanca», – «celui de papa», – ils sont fiers de leur pata negra neuchâtelois. Seule critique faite par leurs amis: après avoir eu la chance de déguster ce vrai bon jambon ibérico-neuchâtelois, difficile d’en manger un autre. On ne peut que confirmer. (Le Matin)

Créé: 14.09.2015, 16h20


Sondage

Météo estivale: le temps influence-t-il votre humeur?




Sondage

Prenez-vous vos vacances d'été de préférence en juillet ou en août?




Publicité


Sondage

Etes-vous prêt à faire des cadeaux à une régie pour obtenir un appartement?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters