ACCUEIL 1.11.2014 Mis à jour à 12h00

Les patients obèses sont envoyés chez le vétérinaire

Suisse

Les patients bernois souffrant d'un surpoids très important sont priés de se rendre à l'hôpital vétérinaire pour certains examens.

Mis à jour le 30.06.2012 33 Commentaires
L'hôpital de l'Île a recours à cette solution de fortune une dizaine de fois par année.

L'hôpital de l'Île a recours à cette solution de fortune une dizaine de fois par année.
Image: Archive/Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

A partir d'un certain gabarit, les patients ne rentrent plus dans des équipements tels que le tomographe à résonance magnétique. Au dessus d'un indice de masse corporelle (IMC) de 55, il est difficile de mettre les patients sur la table d'examen, a indiqué le docteur Kurt Laederach à la télé locale TeleBärn vendredi. En outre, le tube de l'appareil est trop étroit, souligne le directeur du programme interdisciplinaire "adiposité".

Il existe certes des modèles de tomographes suffisamment grands pour que "même les personnes les plus grosses" puissent y être examinées. Mais l'acquisition d'un tel appareil coûterait plusieurs millions de francs. Dans le contexte actuel de réduction des coûts de la santé, cela paraît inopportun, poursuit M. Laederach.

L'hôpital vétérinaire possède lui des équipements adéquats. "Si on informe bien les patients, ils font preuve de compréhension", assure M. Laederach.

Le traitement de personnes souffrant d'obésité morbide nécessite de nombreuses autres adaptations. L'hôpital de l'Île a par exemple dû se procurer des sangles plus solides pour les tables d'opération. De même, les lits et les toilettes doivent être renforcés et les chaises élargies. (ats/Newsnet)

Créé: 30.06.2012, 11h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

33 Commentaires

Nathalie Gyger

30.06.2012, 11:34 Heures
Signaler un abus 46 Recommandation 0

Franchement Honteux il suffit d acheté les appareil ou tous le monde passe , je pense que l on paye assez cher nos assurance c est quand même fort.Vous humilier les gens gratuitement , comme si ils n étaient pas assez mal dans leurs peau , franchement la Suisse va mal ...Arrétez d aidé l exterieur et aidé vos Suisse , ensuite pensez à vos aide extrerieur . Répondre


Madeleine von Schallen

30.06.2012, 13:01 Heures
Signaler un abus 37 Recommandation 0

Personnellement, je ne vois pas d'aspect "honteux" dans cette solution si elle permet une importante économie. Il s'agit sans doute d'une minorité de patients. Et l'hôpital vétérinaire de Berne est un complexe ultramoderne dans lequel les conditions d'hygiène n'ont sans doute rien à envier aux hôpitaux "humains". Enfin, l'homme n'est-il pas un animal ? :-) Répondre



Sondage

Les films de super-héros...





Sondage

Faut-ils encore améliorer l'accès des handicapés aux lieux publics?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce
  • Les reportages vidéo du Matin

    Les reportages vidéo du "Matin"