Mercredi 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:04

Résidences secondaires Le peuple accepte l'initiative de Franz Weber

La construction de résidence secondaire va subir un coup d'arrêt en Suisse. Au terme d'une campagne émotionnelle, le corps électoral a accepté dimanche l'initiative populaire de Franz Weber par 50,6% des voix.

Chargement du graphique...

Les Suisse ont décidé dimanche de freiner le mitage du paysage.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C'est la grande surprise des scrutins fédéraux de ce dimanche: le peuple a accepté de justesse l'initiative «pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires».

L'initiative de Franz Weber a été acceptée par 1,15 million de personnes. Un peu plus de 1,12 million d'autres l'ont refusée.

Contre l'avis des autorités et du tourisme

L'opposition réunie du Conseil fédéral, du Parlement, des cantons, des milieux touristiques et économiques n'a pas suffit à faire pencher la balance. Les régions urbaines et de plaine ont réussi à imposer leur loi.

En tête de liste, Bâle-Ville a dit «oui» à 62,1% des voix, suivi de Schaffhouse, avec 57,3%, et de Bâle-Campagne, avec 56,7%. En Suisse romande, le soutien le plus marqué a été enregistré à Genève, avec 56% de citoyens favorables, suivi de Neuchâtel, avec 55,3%.

Valais champion du non

L'acceptation des Jurassiens s'est inscrite à 53,9%, celle des Vaudois à 52,6%. Le soutien des Fribourgeois est tombé du bout des lèvres, avec 50,8%. Dans le canton de Berne, malgré l'Oberland, le «oui» a primé avec un score de 54,9%.

A l'inverse, le Valais s'est distingué, comme prévu, par l'opposition la plus farouche, avec 73,8% de «non». Il est suivi d'Uri (61,4%), d'Obwald (58,6%) et de Nidwald (58,1%). Fortement touchés aussi par le phénomène des «lits froids», les Grisons se sont montrés un peu moins réticents à l'initiative, avec tout de même 57,3% de «non».

20% au plus

L'initiative, lancée par la Fondation Helvetia Nostra de Franz Weber, impose une limite maximale de 20% du parc des logements de chaque commune. Elle oblige les communes à rendre compte chaque année du respect des limitations et à publier un plan montrant quels logements sont utilisés en permanence.

Dans environ un quart des communes, la part des logements de vacances dépasse déjà un cinquième de la surface habitable. C'est le cas dans les régions touristiques du Valais, des Grisons, du Tessin, de Berne et de Vaud. Il existe déjà plus de 500'000 résidences secondaires dans les Alpes suisses.

La révision de la loi sur l'aménagement du territoire, en vigueur depuis juillet, n'a manifestement pas paru suffisante à la majorité pour lutter contre la surconstruction. Elle contraint cantons et communes à prendre des mesures pour limiter le nombre de nouvelles résidences secondaires et en améliorer le taux d'occupation, mais leur laisse beaucoup de latitude. (ats/nxp)

(Créé: 11.03.2012, 16h29)

Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les plus partagés Suisse