Lundi 5 décembre 2016 | Dernière mise à jour 09:06

Grèves Les policiers genevois exaspèrent les députés

Les agents genevois multiplient les mouvements d’humeur pour dénoncer leurs conditions de travail. Ils font désormais la grève de l’uniforme.

Lundi, deux gendarmes faisant la grève de l’uniforme patrouillaient à la gare, en civil, brassard police au bras.

Lundi, deux gendarmes faisant la grève de l’uniforme patrouillaient à la gare, en civil, brassard police au bras. Image: Salvatore Di Nolfi/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On ne pourra pas leur reprocher de manquer d’imagination. Lorsqu’ils dénoncent leurs conditions de travail, et cela arrive souvent, les policiers genevois font dans l’originalité. Liste pas forcément exhaustive: grève de la casquette, de la signature des documents, des amendes d’ordre, des heures supplémentaires et du rasoir. Dernière en date: celle de l’uniforme, laissé dans l’armoire. Désormais, les gendarmes travaillent en civil et les inspecteurs en short. «Ils sont en grève tous les six mois. Le pouvoir politique en a ras la casquette de leur attitude», affirme le député Renaud Gautier.

Un poil excessif, l’élu PLR? Pas sûr. Son sentiment semble être partagé. «Les policiers n’arrêtent pas de dire que leur fonction n’est pas valorisée. Mais eux-mêmes la dévalorisent par leur mouvement», estime la Verte Emilie Flamand. «Leur dernière grève est indigne», n’hésite pas à dire le PDC Vincent Maitre.

La méthode française

Les policiers ont délaissé l’uniforme pour deux raisons ces derniers jours. Ils mettent en cause la nouvelle loi sur la police, qui sera bientôt débattue au Parlement, et ils s’opposent au projet révisant la politique salariale de l’Etat. «Ce projet n’est de loin pas accepté, assure Emilie Flamand. Il est au stade des négociations, tout est ouvert. Les policiers se décrédibilisent en se mobilisant contre une chimère.»

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel. (Le Matin)

(Créé: 31.05.2014, 22h59)

Sondage

Offrir une prime aux employés qui ne sont jamais malades vous semble-t-il correct?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.