Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 09:33

Argovie Recours contre le jugement de l'assassin de Lucie

Le Ministère public argovien veut que l'autorité de recours réexamine «la question controversée de l'internement à vie» après la condamnation de Daniel H. pour le meurtre de la jeune Fribourgeoise.

Daniel H. n'avait été condamné qu'à l'internement simple et non à l'internement à vie comme le demandait le procureur argovien.

Daniel H. n'avait été condamné qu'à l'internement simple et non à l'internement à vie comme le demandait le procureur argovien. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y aura un procès en deuxième instance dans l'affaire du meurtre de Lucie. Le Ministère public fait appel du jugement prononcé mercredi par le Tribunal de district de Baden (AG). Le procureur Dominik Aufdenblatten fait appel de la décision de ne pas interner l'assassin à vie.

A l'issue du procès, qui a duré deux jours à Untersiggenthal (AG), les cinq juges du tribunal de district ont condamné le jeune homme de 28 ans à la prison à perpétuité et à un internement. Ils n'ont en revanche pas suivi la demande du Ministère public et des parents de Lucie d'interner le prévenu à vie.

La Cour y a renoncé car les deux experts interrogés au procès n'ont pas exclu qu'une thérapie de très longue durée puisse être possible. Contrairement à l'internement à vie, l'internement simple donne une chance au condamné de recouvrer un jour la liberté.

Une fois la peine de réclusion purgée, l'internement doit être réétudié régulièrement. Tout indique que l'assassin restera enfermé durant des décennies. Il ne pourra en effet être libéré que s'il ne représente plus aucun danger pour la société.

«Question controversée»

Le Ministère public du district de Baden a fait appel du jugement en raison de «la question controversée de l'internement à vie», écrit vendredi le Ministère public général argovien. Il entend «faire examiner» ce sujet par la Cour suprême du canton.

Le 4 mars 2009, le condamné a abordé Lucie à la gare de Zurich. Il a attiré la jeune fille au pair fribourgeoise chez lui, prétextant un gain d'argent pour des photos. Le soir-même, il l'a frappé à coups de barre d'haltère et égorgé dans son appartement de Rieden-bei-Baden (AG).

Un seul internement à vie

L'internement à vie n'a été prononcé qu'une seule fois en Suisse depuis son introduction. En 2010, le Tribunal de district de Weinfelden (TG) a pris cette mesure contre un homme de 43 ans.

Il avait poignardé à mort une callgirl en 2008 à Märstetten (TG). Le condamné avait déjà été reconnu coupable d'au moins 5 viols à caractère sadique.

Le Tribunal fédéral ne s'est jamais prononcé sur la question de l'internement à vie. Cette mesure a été introduite dans le code pénal en 2008 pour punir plus sévèrement les criminels les plus dangereux, suite à l'adoption en 2004 d'une initiative populaire en ce sens. (ap/nxp)

(Créé: 02.03.2012, 13h35)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.