Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 10:29

Suisse «Notre situation est pire qu'avant Fukushima»

La coprésidente des Verts, la Vaudoise Adèle Thorens, fait le bilan de ce qu'il reste de la stratégie énergétique 2050 de Doris Leuthard.

La coprésidente des Verts soutient cette stratégie, même si elle la juge largement insuffisante.

La coprésidente des Verts soutient cette stratégie, même si elle la juge largement insuffisante. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La durée de vie des centrales nucléaires ne doit pas être limitée. Après le Conseil des Etats, le National est revenu mercredi sur sa décision et s'est opposé à toute limitation par 131 voix contre 64. L'idée de bonus-malus pour favoriser les économies d'énergie a également été enterrée. Suivant le Conseil des Etats, le National est là aussi revenu sur cette décision. Du coup, la stratégie énergétique 2050 du gouvernement perd deux points forts de son programme. Le point sur ce qu'il reste de ce programme avec la présidente des Verts, Adèle Thorens.

Le Matin : Vous êtes mécontente, car la stratégie énergétique 2050 a été selon vidée en grande partie de sa substance. Surtout en ce qui concerne le nucléaire...

Adèle Thorens: Effectivement, on ne sort pas du nucléaire! C'est le gros point noir. On a décidé à la place de prolonger la vie de nos vieilles centrales. Non seulement la sortie programmée de l'atome n’a pas obtenu de majorité, mais pire, le Parlement a refusé ce que demandait l’organe de surveillance du nucléaire, l'IFSN, soit un renforcement des conditions de sécurité à partir d’une certaine durée d’exploitation des centrales. On refuse les recommandations de notre propre organe de surveillance! On est du coup dans une situation de sécurité nucléaire qui est plus mauvaise qu’avant Fukushima. C’est le paradoxe incroyable de cette stratégie énergétique.

Pire qu’avant Fukushima? Pourquoi?

Avant la catastrophe au Japon, les exploitants de centrales prévoyaient de les mettre hors service après 40-50 ans de durée de vie. Elles étaient prévues pour durer 30 ans à l’origine avec une marge de 10 ans. On a déjà augmenté cette marge. Or, on vote aujourd'hui une stratégie énergétique qui va se faire de manière extrêmement lente. Du coup, on prévoit encore de prolonger la durée de vie de nos vieilles centrales, comme Beznau, l'une des plus vieilles au monde pourtant. On n'a jamais imaginé devoir les faire durer aussi longtemps. Cela n'existe nulle part ailleurs au monde. Dans les autres pays, la durée de vie moyenne d'une centrale est de 38 ans. Aujourd'hui, on prévoit de faire fonctionner les nôtres jusqu'à 60 ans, voire plus. L'IFSN, qui voulait modifier les bases légales pour faire face à cette situation inédite, a demandé un renforcement de la sécurité pour ces utilisations prolongées. Les deux Chambres ont refusé. Raison pour laquelle, nous les Verts, nous irons devant le peuple avec notre initiative pour une sortie programmée du nucléaire.

Mais le nucléaire n'est pas le seul point négatif de cette stratégie?

Non. D'une part, la RPC, soit la rétribution au prix coûtant, qui permet de soutenir les énergies renouvelables, sera limitée dans le temps de manière arbitraire. D'autre part, nous avons échoué avec le système de bonus-malus qui visait à encourager les économies d'énergie. Un système développé pourtant par la commission de l’énergie du National. Il s'agissait d'une innovation qui devait associer les fournisseurs d’électricité. C'était un point important, car, actuellement, quand vous vendez de l’électricité, vous avez clairement intérêt à encourager la consommation. L’idée du bonus-malus était de passer à un autre modèle économique qui leur aurait permis de gagner de l’argent tout en encourageant les économies d’énergie.

Il reste quand même du positif dans cette stratégie?

Oui. Et les Verts défendront cette stratégie s’il devait y avoir un référendum lancé contre elle, même si elle est insuffisante à nos yeux. Parmi le positif, notons le soutien aux énergies renouvelables qui manque cruellement de moyens actuellement, avec 35'000 projets en attente. Ce système a été renforcé par le Parlement. D'une part, il y aura plus de moyens et d’autre part, on a diversifié les moyens de soutenir les promoteurs des énergies renouvelables, notamment en permettant un soutien à l’investissement de départ. Ainsi, si vous voulez mettre des panneaux solaires sur votre toit, on va vous soutenir à l’investissement immédiatement, plutôt que de vous racheter de l’électricité à prix coûtant. C’est très positif.

Mais ce n'est pas le seul point?

Non, il y a aussi l’interdiction de construire de nouvelles centrales nucléaires, même si c'est surtout symbolique. Il y a aussi des mesures très positives en matière de protection du climat. Il y a une augmentation des soutiens à l’assainissement énergétique des bâtiments grâce à une hausse de la taxe CO2 sur le mazout. On peut encore évoquer des prescriptions en matière d’efficacité pour les appareils électriques, ainsi que pour les véhicules automobiles, ce qui est très important. On va pouvoir également construire plus d’éoliennes là où ce sera possible, car les bases légales seront plus claires. (nxp)

(Créé: 02.03.2016, 16h43)

Sondage

La nouvelle hausse annoncée de l'assurance-maladie vous ferait-elle pencher pour la création d'une caisse unique?





Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.